Home / Africa / Après le Cameroun, les internautes ivoiriens se moquent des courbettes d’un député

Après le Cameroun, les internautes ivoiriens se moquent des courbettes d’un député

Avec le “#AkotoChallenge”, les internautes ivoiriens tournent en dérision le comportement de l’un de leurs députés: Olivier Akoto s’est prosterné et agenouillé devant le président de son parti afin d’obtenir son pardon. Une affaire similaire avait agité il y a quelques semaines les réseaux sociaux camerounais.

C’est une courbette qui n’a pas laissé les internautes indifférents. Olivier Akoto, député de Côte d’Ivoire, a été photographié en train de se prosterner devant Henri Konan Bédié, le président de son parti – le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI).

Comme le rapporte le site Les Observateurs de France 24, Olivier Akoto souhaitait ainsi faire amende honorable et demander pardon à son chef de parti pour s’être opposé à lui durant les élections législatives et n’avoir pas suivi ses consignes. La scène s’est déroulée au domicile de Henri Konan Bédié, président de la Côte d’Ivoire entre 1993 et 1999.

Voilà affaire la #AkotoChallenge @papounigang_officiel @edithbrou @vivi_joutz @sodelicesso

A photo posted by Marc Olivier (@lesblaguesdeloulou) on

Sur l’image, le député est agenouillé, tenant les mains du leader du parti classé à droite. Une révérence moquée et parodiée par les Ivoiriens depuis fin décembre sous le hashtag “#AkotoChallenge”, du nom du principal intéressé.

Les internautes n’ont pas manqué d’imagination pour tourner en dérision la posture du député.

Un défi qui en rappelle un autre. Mi-décembre, le “#BidoungChallenge” ou “#CourberDosChallenge” avait embrasé les réseaux sociaux camerounais. Les internautes s’étaient moqués de leur ministre des Sports, Pierre Ismaël Bidoung Kpwatt, qui avait été photographié alors qu’il faisait la révérence au président Paul Biya, tête baissée et à un mètre de distance du chef de l’État.

Check Also

Adieu, Zacharie Noah !

Zacharie Noah est parti pour l’éternité. Le père de Yannick Noah, vainqueur de Roland-Garros 1983 …

4 comments

  1. hahahahahahahahahahahaaaa !!!!! africans we never stop amusing me.

  2. Parody is a powerful tool in changing a society’s way of life. For those familiar with French author, Moliere, the ridiculing of sports minister Bidoung Mpkwatt’s and now an Ivoirian official, things will never be the same again. President Biya surely feels the embarrassment of being portrayed as a deity. So also do those who seek favor by prostrating, genuflecting or presenting other caricature poses.

    Hopefully creative minds will come up with more novelties in this direction. The only obstacle is a militarised society unable or unwilling to savor the pun.

    • Father of love ( never gives up in love) Reserved

      @ John Dinga, do u really think these people have any shame in them ? Because if they had just an iota of shame in them they wouldn’t have been disgrassing themselves like these just because of political positions.

  3. this is a prove we are still slaves..
    And will like to see slavery in every part of the community..
    The white man came, took us as slaves, built the rich quarters in Africa where they lived…Africans will come there only to clean houses, bow down to greet them and show all sort of respect..

    Today it is even worse with Africans among Africans..
    They want to treat their brothers and sisters as slaves, not equals.
    people on power are like king of kings and lords of lords..
    Look at paul Biya..he feels like Jesus….
    he appoints, dismisses and is head of everything…Very useless people..
    Its a typical and even worse in Cameroon, coupled with the brutal language of occupation French…