Home / Français / Des activistes anglophones détenus entrent en grève de la faim lundi

Des activistes anglophones détenus entrent en grève de la faim lundi

APA-Yaoundé (Cameroun) Une douzaine d’activistes anglophones, arrêtés dans le cadre des manifestations violentes pour l’indépendance de la partie méridionale du Cameroun, ont annoncé pour lundi prochain le début d’une grève de la faim illimitée pour protester contre leurs conditions de détention au secrétariat d’État à la Défense en charge de la gendarmerie (SED).

Dans une vidéo de 4 minutes, consultée par APA auprès d’un parent de l’un des prévenus, quelques uns ont comparé leur lieu de détention à «un bunker», situé dans un sous-sol humide, manquant d’eau, de lumière et d’ensoleillement.

«C’est le pire bunker que vous puissiez imaginer, explique Asaah Patrick Ndango. Cela pourrait nous donner le cancer en moins de six mois. Vous aurez pitié de nous si vous voyez l’état de nos toilettes qui n’ont pas de fenêtre. Nous nous trouvons dans des conditions terribles.»

Défilant tour à tour pour s’adresser à la communauté anglophone et à leurs familles, les détenus ne cachent toutefois pas leur détermination, se disant «prêts pour le sacrifice ultime» afin d’obtenir l’indépendance de ce qu’ils ont baptisé «Ambazonia Republic».

«Si la mort est le prix que nous devons payer pour garantir notre liberté et pour rétablir l’indépendance de notre pays, nous paierons ce prix», jurent en chœur ceux qui sont derrière les barreaux depuis 7 mois au moins.

De sources sécuritaires les autorités camerounaises, mises au parfum de l’existence de cette vidéo, ont depuis samedi dernier entrepris de débusquer ses diffuseurs ainsi que leurs réseaux à l’extérieur du SED.

On rappelle qu’au moins 71 activistes anglophones, selon des sources indépendantes, sont actuellement détenus dans différents sites dans la capitale, Yaoundé, en attente de leur jugement par le tribunal militaire, qui les accuse d’actes de terrorisme, hostilité contre la patrie, incitation à la sécession, propagation de fausses nouvelles et rébellion collective.

Le Réseau des défenseurs des droits humains en Afrique centrale (REDHAC), qui s’était déjà dit inquiet et préoccupé par leurs conditions de détention, a exigé leur libération sans condition et demandé au gouvernement d’engager un dialogue franc et sincère avec les protestataires des régions anglophones du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.

APAnews

Check Also

L’opposition accuse Paul Biya d’être en campagne électorale

APA – Douala (Cameroun) Le message du chef de l’Etat camerounais Paul Biya sur les …

10 comments

  1. The gov. should reconsider its stand concerning federation, if only it’s not yet late.
    You can’t win against a determined people. At least not in this present world.
    Jailed or killed them, they won’t give up.
    People who are ready to sacrifice the future of their children to prove their point, is not something the gov should take lightly. Only God knows how far they can go to achieve what they want.
    And when videos like that start coming out, the world would be itching to step in.
    Because in case of any massacre, UN officials would be held responsible as well. They are aware of everything.

    • The government position is very clear they say the form of Cameroon is not up for negotiation. why do people keep saying that gov should dialogue. there are only 2 options left, either we accept it or we fight and loose and still accept it.

      • Very soon there will be a solution. La republic will be expelled from Southern Cameroons. The country is badly governed and the solution is definitely permanent seperation. How can you arest people because they voice thrir opinion. Canada whivh also bilingual allow the Quebequas to choose but cameroon is not democratic so they kill those who speak out.
        A lawsuit is soon starting abriad to remove la republic from SC. Watch these coming weeks.

  2. Mek dem na chop.Dem sey dem tough. You chercha you trouva…

    • @Ras Tuge
      Weak loud mouth Junkie. I know in your heart you can’t believe they’ve come this far. Shut your mouth and continue that paranoid ngraffi delusion killing you slowly inside. Hard drug addicted noise maker.

  3. Only white folks take hunger strike serious. in Cameroon Africa and Israel if u doing hunger strike it’s not useful at all. it’s better to plan a prison break than to hunger strike

  4. What sacrifices are you referring to brother? you folks u think independence or federation is peanuts that someone will remove from his pocket n gi u? even ur cousin wirba ( though he has loose relevance) has acknowledge, biya grip is too firm. I’m in kumbo pippo are afraid of going to prison and u say they are willing to sacrifice (not them selves but their children) chai massa wuna fi say all man ma okadaman bro

    • Perika
      This is reaction to ur first comment hommie

    • You are in no Kumbo liar. Today kumbo, yesterday Buea and the other day Bamenda.when the school doesn’t start come back and lie again where you are.

      • Brother, I don’t have time to exchange with any one that is angry or to explain my itinerary to you, it’s your own personal problem wether u accept or deny where I am.