Home / Français / Cameroun : Utilisation des réseaux sociaux, les Gendarmes recadrés

Cameroun : Utilisation des réseaux sociaux, les Gendarmes recadrés

Africa Top Sports | Le Cameroun met en garde ses gendarmes. La prolifération des réseaux sociaux propose des avantages mais également des inconvénients. A travers internet, beaucoup de corps habillés ont tendance à partager des informations relatives à leurs fonctions comme leurs photos en uniformes lors des missions. Des informations normalement confidentielles dans le cadre de leur travail.

D’autres actes qui vont également à l’encontre de leur déontologie sont indexés. Pour éviter ce danger qui risque d’accentuer l’insécurité, le gouvernement camerounais a décidé que le personnel de la gendarmerie nationale devra recevoir une autorisation des supérieurs militaires avant toute utilisation des réseaux sociaux notamment Facebook, whatsapp, Twitter Instagram (…).

L’annonce de cette mesure a été faite par le ministre de la sécurité du Cameroun. L’idée à travers cette mesure c’est justement de réduire le risque de publication de documents officiels sur la Toile. A cet effet, l’usage des téléphones portables est proscrit pour les gendarmes camerounais en fonction. Désormais, l’usage des téléphones Android lors des missions voire dans tout engagement opérationnel est prohibé. Il est demandé aussi de désinstaller les forums militaires hébergés sur les réseaux sociaux afin de permettre un bon suivi de ces derniers.

« il est regrettable de voir des militaires créer des profils identifiant leur statut militaire sur les réseaux sociaux, des groupes, voire organiser des forums qui sont pour eux une occasion pour diffuser toutes leurs activités, toutes leurs missions, etc. Cela est contraire à la déontologie et à l’éthique des forces de l’ordre. Le militaire doit savoir garder les secrets de la profession et non pas les dévoiler au monde entier via les réseaux sociaux » a-t-il déclaré le patron de la gendarmerie camerounaise, Galax Landry Etoga,.

Il est également demandé aux gendarmes de supprimer leurs profils personnels identifiants leur statut militaire sur les réseaux sociaux. Car selon le gouvernement, certaines photos peuvent aussi dans certains cas contribuer à nuire à l’image des forces de l’ordre.

Même si cette mesure s’apparente à une réduction de la liberté d’expression, elle pourrait constituer selon le gouvernement un atout dans la lutte continuelle contre la menace Boko Haram.

Check Also

La Chine fait un don militaire de 4,5 milliards FCFA au Cameroun

APAnews | L’État du Cameroun et la Chine ont signé, mercredi, un accord portant sur …

One comment

  1. what is this in English pls?