Home / Français / CAN 2019 : la FECAFOOT a reçu le nouveau cahier de charges de la CAF

CAN 2019 : la FECAFOOT a reçu le nouveau cahier de charges de la CAF

CAN 2019 : la FECAFOOT a reçu le nouveau cahier de charges de la CAF (communiqué)

APA-Yaoundé (Cameroun)

La responsable de la communication de la Fédération camerounaise de football (FECAFOOT), Laurence Fotso, a informé le public par voie de communiqué que la Confédération africaine de la discipline (CAF) a transmis à l’instance locale «le cahier de charges de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) ‘’Cameroun 2019’’ dans son nouveau format à 24 équipes».

Laurence Fotso
Cette formalité rentre dans le cadre des nouvelles règles liées à ladite compétition, décidées le 20 juillet dernier au siège confédéral du Caire (Égypte), déplaçant le tournoi de janvier-février à juin-juillet et l’augmentant de 8 équipes.

Cette annonce, note-t-on, constitue une évolution dans les rapports entre la FECAFOOT et la CAF, devenues exécrables depuis une semaine et la déclaration du président de la 2èmeinstance citée, Ahmad Ahmad, qui a affirmé qu’«en l’état actuel des choses, aucun site au Cameroun n’est en mesure d’accueillir la Coupe d’Afrique des nations de football».

La Fédération s’est ainsi dite «vivement préoccupée par le fait que ces propos soient tenus avant même que la première mission d’inspection de la CAF, prévue du 20 au 28 août 2017, n’ait effectué le déplacement du Cameroun».

Évoquant des propos non conformes à la réalité, la FECAFOOT constatait que ces affirmations étaient conformes «aux rumeurs persistantes sur l’existence d’une conspiration visant à retirer au Cameroun l’organisation de la CAN 2019 au profit d’un autre pays».

«(…) il est en effet particulièrement curieux qu’il ait été décidé que les réformes récentes opérées dans l’organisation de la Coupe d’Afrique des nations de football, s’appliquent immédiatement pour la CAN 2019. Une telle situation, qui remet unilatéralement en cause le cahier de charges précédemment conclu entre le Cameroun et la CAF, équivaut à un changement des règles du jeu en cours de match.

Pourtant, une jurisprudence constante veut que les modifications dans le déroulement d’une compétition ne s’appliquent pas à celle devant être organisée immédiatement après leur adoption », s’était alors insurgé le président de la Fédération, Tombi à Roko Sidiki.

APAnews

Check Also

Vingt-six milliards d’Eximbank pour les infrastructures sportives au Cameroun

APA – Douala (Cameroun) – Eximbank USA a octroyé au Cameroun un prêt de 26 …

2 comments

  1. il est bien dommage que ce soit à la veille de la competion que nous decidions de commencer les preparatifs d’une fete du football Africain dont on savait depuis quatre ans qu’on allait accueillir. avec tout les autres cahiers de cgarge qu’a le gouvernement de BIYA peut-on vraiment m’assurer que cette coupe sera veritablement un benefice pour le camerounais de je ne sais plus quelle zone je suis. des preparatifs pour un rendez vous comme celui-ci cela se fait bien à l’avance et il est inutile de chercher des bouees de sauvetage alors que nous sommes nous meme la cause de notre effondrement. il en est du mem du foot comme dans tous les autres sports. que la FECAFOOT ne tire pas sur le veritable President de la CAN, qui rappellons-le n’est pas le President Biya.

  2. il ne s’agit vraiment pas de patriotisme, comme on l’entend çà et là par chez les politicars de notre pays. en 2017, c’est un probleme de moyens, d’efficacite et de retombees……..qu’est ce qu’on y gangne……….. l’ere est revolue des elans de pariotismes qui vous portaient par la suite dans les tiroirs de ce qui ont les rennes du pouvoir.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

 characters available