Home / Français / Coupure de l’Internet au Cameroun: Minette Libom Li Likeng demande de patienter

Coupure de l’Internet au Cameroun: Minette Libom Li Likeng demande de patienter

Coupure de l’Internet au Cameroun: Minette Libom Li Likeng, Ministre des Postes et Telecomminications, demande de patienter, «le temps que la situation revienne à la normale»

Alors qu’elle a été interpellée sur cette suspension de l’Internet dans les Régions anglophones lors du Cameroon Business Forum, la ministre camerounaise des Postes et des Télécommunications a reconnu que «l’expansion de l’économie numérique appelée de tous ses vœux par le président Paul Biya ne pourra se faire sans Internet».

«Le Chef de l’État l’a rappelé suffisamment, tout le Gouvernement est mobilisé pour réaliser l’expansion de l’économie numérique. Et elle ne peut pas se faire sans Internet. Dans son discours de fin d’année, je crois qu’il a expliqué aux Camerounais qu’il y a des situations désagréables pour lesquelles certaines décisions sont prises. Et je crois que tout est mis en œuvre pour que la sérénité revienne, que l’Internet soit disponible partout. Ce n’est qu’une question de patience et tous doivent mettre la main à la pâte», a affirmée Minette Libom Li Likeng, rapporte TicMag.

Le magazine spécialisé dans les technologies de l’information et de la communication (TIC) rappelle depuis le 17 janvier 2017, les deux Régions majoritairement anglophones du Sud-Ouest et du Nord-Ouest ont été privées de connexion Internet, «après qu’elles aient été le théâtre d’un mouvement pour plus d’autonomie, voire d’indépendance».

Depuis lors, plusieurs ONG sont montées au créneau pour dénoncer cette coupure, avec pour l’instant aucun résultat obtenu. À la fin du mois de février 2017, l’ONG Internet sans frontières estimait les pertes liées à cette coupure à 1,35 million de dollars, soit environ 832 millions de FCFA.

Camernews

Check Also

Logements sociaux: pourquoi les locataires traînent les pieds

Plus d’un millier de logements prêts pour l’habitat à Olembé. Mais leurs propriétaires et potentiels …

5 comments

  1. Palava no fine Reserved

    Little too late Ms Libom, Tchiruma single handedly cut the internet then when ahead to convince Biya and the government that that it incites voilence. Morons from NW and SW who works in the government has been silent for 61 days. Am still waiting to see how this will play out.

    • With big money falling like manna from heaven -thanks to so many willing a lenders and foreign investors – there is probably little incentive in hurrying to reinstate the Internet in a region that brings so little revenue into the national Treasury.

      No serious business executive can afford to freeze a source of substantial income. Nor are the MTNs, Nexttels, Camtels and other service providers in any hurry to make money.

  2. Cutting of the internet and feeling shy to reinstate it, even when there is no wolf
    to fear, is no different from putting the cart before the horse{s}.
    Big wonder, why biya can not see with own eyes, how his BIYANOMICS of
    emergence come 2035, is failing under his own watchful eyes and presence.
    After the Italy sojourn and come April fools day, he might for once, realize that
    Tchiroma et al, fooled him and he has another feather added to his failed rulership
    of 34+ years.
    How can a man be so dumb and thoughtless! Is Chantal, any different?

  3. Now the people of West Cameroon know that this Regime is savage and merciless when it comes to trying to dialogue with it. One thing is certain, La Republique cannot and would never stop the waves from heating the beach. It must be said that with Boko Haram still attacking the Country it would be wise for the regime to negotiate with the peace loving people of Cameroon. My advise to the Regime:
    1) Free all those illegally arrested
    2) Call off the ruthless and brutal army gangs killing the people of West Cameroon
    3) Dismissed the entire cabinet and appoint a new government with a mandate to dia

  4. “Patience!” bitch. COLLABORATORS OF EVIL