Home / Français / Des quartiers de Yaoundé inondés après la pluie de lundi

Des quartiers de Yaoundé inondés après la pluie de lundi

Plusieurs parties de la ville ont été envahies par les eaux, ce qui a contraint les populations à se mouiller, à se faire porter ou à attendre.

Pour Laure K., le trajet s’arrête là. Le taxi qui devait la transporter jusqu’à la boulangerie Acropole, située à quelques mètres du rond-point de la Poste centrale de Yaoundé, n’ira pas plus loin que la nouvelle route Nkolndongo. Le chauffeur veut échapper aux embouteillages. Nous sommes le lundi 11 septembre, il est un peu plus de 19h30. La pluie est tombée sur la ville en fin d’après-midi.

La jeune fille poursuit son chemin à pied. Sur le trottoir, ça grouille de piétons marchant dans le sens opposé au sien. Elle ne se doute de rien, jusqu’à ce qu’elle tombe sur un spectacle renversant. L’entrée de la boulangerie est inondée. Impossible d’aller plus loin, sauf à se mouiller jusqu’à mi-cuisses dans une eau rougeâtre. Certains véhicules s’obstinent à braver les eaux. Mais la majorité des automobilistes préfèrent dévier, ce qui occasionne d’interminables bouchons.

Au quartier Essos, lieu-dit Madison, c’est le même cliché. Les eaux ont envahi l’axe principal, ce qui en rajoute l’état fort dégradé de cette route. Les automobilistes refusent de s’y aventurer. Du coup, c’est la galère pour les piétons. Les plus malins ont aussitôt flairé un filon. Ils font payer 200 francs CFA aux plus pressés pour la traversée, longue d’environ 100 mètres. Ainsi, les prestataires de circonstance transportent les populations sur leurs épaules et revoient parfois le contrat à la hausse à mi-parcours. Dans ces conditions, certains ont préféré attendre que le niveau d’eau baisse pour pouvoir rentrer chez- eux. A Nkolmesseng, Omnisports ou encore à Nsam, les populations ont aussi connu les désagréments des inondations.

Ces inondations surviennent alors que la Communauté urbaine de Yaoundé mène un projet d’assainissement dans la ville. Ledit projet vise justement à réduire les inondations à travers la construction de 14 km de drain sur le Mfoundi et ses affluents. Mais, l’institution invite également les populations à observer des gestes qui pourraient éviter que l’eau déborde, notamment ne pas jeter les ordures dans les rigoles et les lits des cours d’eau et, plus important, éviter de construire sur les lits des cours d’eau.

Journal du Cameroun

Check Also

Fecafoot: des organes dissous

Le Comité de normalisation a mis un terme au fonctionnement des commissions électorales. C’est avec …

3 comments

  1. Where is Onambele Zibi?

    Ask Popol to grant you some funds—Christus would have turned all that water in his days into wine tho…

  2. Vaiocomputers

    This is the caåpital that want to host CAN19…hahahaha

  3. Bebela anti zamba