Home / Business / Hydrocarbures : le Cameroun a produit 23 millions de barils de pétrole brut en 2017

Hydrocarbures : le Cameroun a produit 23 millions de barils de pétrole brut en 2017

Journal du Cameroun | La Société nationale des hydrocarbures a publié les chiffres de ses activités pour l’exercice 2017.

Le Conseil d’administration de la Société nationale des hydrocarbures (SNH) présidé par Ferdinand Ngoh Ngoh, s’est réuni le 5 décembre dernier à Yaoundé. A la suite de ce conseil, l’entreprise a dévoilé les différents résultats de ses activités, enregistrés sur la période de janvier à octobre 2017.

Dans le communiqué rendu public à la fin de cette réunion, l’on apprend que la Snh a produit 23,41 millions de barils, soit une baisse de 16,41 % par rapport à la production de l’année dernière qui était de 28,63 millions de barils sur la même période.

La Snh explique cette chute de la production pétrolière par la réduction des investissements de production, ainsi que le déclin naturel des champs. En conséquence, les quantités de pétrole brut vendues pour le compte de l’Etat, s’élèvent pour leur part, à 13,913 millions de barils au 31 octobre, soit une baisse de 17,23% par rapport à la même période en 2016.

La production gazière sur la période entre janvier et octobre 2016 s’établit quant à elle, à 334,96 millions de mètres cubes ; une hausse de 15,45%, du fait du relèvement de la consommation de la centrale thermique à gaz de Kribi. Les prévisions de clôture cette fin d’année sont de 445,13 millions de mètres cubes.

On note cependant que la baisse de la production de pétrole n’a pas eu un grand impact sur la contribution de la Snh au budget de l’Etat. Ceci en raison d’une légère augmentation des cours de cet hydrocarbure sur le marché mondial, et de la hausse de la production de gaz naturel. La Snh annonce avoir transféré la somme de 264,57 milliards de francs Cfa au Trésor public, contre 266,06 milliards de francs Cfa en 2017.

Check Also

La FECAFOOT se dote d’un nouveau code électoral

APAnews | Le renouvellement des prochains organes dirigeants de la Fédération camerounaise de football (FECAFOOT) …

8 comments

  1. In his quest for Ndian oil Biya declared war on Southern Cameroonians.
    Declaring a war is easy. Ending a war is very difficult.

    One thing is clear: it is impossible for LRC to defeat Southern Cameroonians in their motherland.

    • “… Ending a war is very difficult….”

      who said anything about ending it? we are just getting warm up…man no run!

      • UnitedstatesofLarepublic,

        For you this is all a joke right?

        • I will tell you if it was a joke after…

          The so-called highly “educated” ambaZOMBIANS are about to learn a very important lesson.

          Never point a gun at someone’s head UNLESS you know you have the guts to pull the trigger. If they do not flinch and you do not pull the trigger, you walk away weaker than before…

          By the time this is over, you truly will be educated…in life lessons…

  2. The genocide on October 1st was the game changer of this struggle.

    Biya’s 1984 so-called “one and indivisible” LRC was also massacred and buried in the same mass grave in mile 16 Bolifamba containing the corpses of the unarmed Southern Cameroonians killed in cold blood by LRC.

    Biya’s declaration of war is simply a dying horse’s last kicks. Southern Cameroonians will use all available means to defend themselves and their motherland.
    Biya has irrevocably destroyed the informal union plain and simple

    UNSTOPPAABLE MOMENTUM. ALUTA CONTINUA

    • This “unstoppable momentum” is taking too long, please wake me up when you guys are “free”.

    • keep entertaining us clowns, i thought you guys have already declared our independence lmao

      • Get some facts, UN RESOLUTION 1608 1961 THE STATE OF SOUTHERN CAMEROON GOT ITS INDEPENDENCE, we have just restored what was stolen from us, and now we are about to show you soon what it means to defend one’s motherland. I hope this will be the last petrol La Republique is stealing from Ambazonia. I also know from the plans of Ambazonian governing council, to hold cameroun to pay for all stolen resources from Ambaland since 1972