Home / Français / La mode camerounaise célébrée à Buea [+vidéo]

La mode camerounaise célébrée à Buea [+vidéo]

C’est l’un des événements parmi tant d’autres qui a souffert de la crise socio-politique que traversent les régions à majorité anglophone du Cameroun. Mais malgré quelques mois de retard, la ville de Buea, dans le Sud-ouest a finalement pu accueillir la 6e édition du FIAFA, l’un des plus anciens événements consacrés à la mode dans le pays.

L’organisation de ce rendez-vous a été retardée de trois mois du fait de la coupure d’internet. Les semaines d’attente n’y ont rien, l‘événement a été un succès, selon son promoteur Alfred Nemfor.

“De tout point de vue, l‘événement de cette année était meilleur que celui de l’année dernière. Quant à la participation… Vous avez vu que nous avons donné une machine à coudre à un jeune styliste, c’est lui qui a remporté la compétition. Cela veut dire que progressivement nous atteignons nos objectifs. Progressivement nous formons d’autres Camerounais. Progressivement, nous formons, et faisons la promotion de la mode”.

L‘édition 2017 de la FIAFA a également été l’occasion pour les créateurs de réfléchir sur l’avenir de la haute couture dans le contexte local avec un accent particulier sur la sensibilisation du public à la consommation des produits de qualité supérieure.

“La haute couture n’est pas appréciée en Afrique et particulièrement au Cameroun, lance Nadege Atiogo, une fashion Designer. Lorsque quelqu’un apporte un tissu, il voudrait que le travail soit moins cher. Il oublie que nous devons faire attention aux formes, à la tailles, etc. Des points qui feront une étoffe exceptionnelle, et cela ne peut pas être aussi moins cher qu’il le voudrait”.

En plus des défilés, les participants à cet événement de mode à Buea, au Sud-ouest du Cameroun ont également assisté à des concerts mais aussi à des ateliers de formation sur l’entrepreneuriat notamment en ce qui concerne l’accès au financement.

Africanews

Check Also

Black, chics et festifs : secrets et succès des Africains de Paris [+vidéo]

Ils sont « blacks », fiers de leurs origines et de leur réussite. Ils aiment …

4 comments

  1. “There is nothing fairly distributed than common sense “

  2. That Chantal biya like hair do, can make a bueatiful thing look odd.

  3. What is happening in Buea???????????? Did Efasa Moto cough up something? Updates please!!!!

  4. In the daytime many women in traditional cotton patterned cloth have extremely well designed ,draped,made and fitted dresses , that are exactly on the same level of european hautre couture (which is made with the same aim to enhance the clients attributes and diminish the negatives) ,but ,without the same price tag ,made by highly skilled neighbourhood dressmakers .This is the fundemental requisite of elegance ,the quailty of the material and decorative extras is secondary.Cameroon is not lacking in skills in this area at all.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

 characters available