Home / Business / La poursuite du redressement de la Camair-Co est «en bonne voie» (compagnie)

La poursuite du redressement de la Camair-Co est «en bonne voie» (compagnie)

APAnews | Les performances de la Cameroon Airlines Corporation (Camair-Co) ont été, en 2017, «supérieures aux taux moyens acceptables dans l’industrie», selon le bilan d’exploitation présenté vendredi par la compagnie nationale de transport aérien.

Avec un total de 235.686 passagers transportés en 2017, l’évolution des indicateurs clés, entre 2016 et l’année suivante, montre ainsi une hausse du trafic passager (+94%), du cumul des heures de vol (+27%), du chiffre d’affaires (+61%), de la productivité (+174%), combinés à un déficit d’exploitation provisoire à -80% au 31 décembre 2017.

En 2017, la Camair-Co a enregistré plus du double du trafic de l’année d’avant, avec moins de dessertes grâce aux politiques «Le Cameroun d’abord» et «Cap sur le régional», et ce avec une baisse des effectifs (de 734 à 590) induisant la maîtrise progressive de la masse salariale, et une «hausse significative de la productivité sans changement des hommes en place».

Déclinant une hausse globale de l’ordre de +187% du chiffre d’affaires global 2017, l’entreprise à capitaux publics à 100% signale également une «forte augmentation» (+283%) de la régulation des paiements et des facturations (BSP), «témoignant du regain du capital confiance» en dépit d’une croissance relativement faible (+140%) des ventes propres, appelée à connaître une évolution significatives avec la redynamisation des équipes commerciales.

La direction générale, sur le plan des axes stratégiques, s’est engagée dans une politique d’identification et de maîtrise des poches de surcoût, la consolidation et le développement des centres de profit, la mobilisation des financements nécessaires pour l’investissement et l’équipement en infrastructures.

Camair-Co, qui applique un plan de redressement proposé par le cabinet américain Boeing Consulting, revendique désormais cinq aéronefs dans sa flotte en même temps qu’elle annonce l’acquisition prochaine de deux Bombardier canadiens.

Après avoir reçu une subvention gouvernementale de 30 milliards FCFA, représentant la première tranche du financement du plan de redressement, la compagnie, qui en 2016 croulait par ailleurs sous une dette évaluée à 35 milliards FCFA, a entrepris de revoir ses charges, avec en bonne place la réduction des salaires et avantages d’une grande partie des employés.

Check Also

Cameroun: Deux idéologies sécessionnistes s’entrechoquent

Afrique Sur 7 | Les sécessionnistes camerounais appellent de tous les voeux à l’indépendance de …