Home / Business / Le Boeing 767 de la CAMAIR-CO en révision dans les ateliers d’Ethiopian Airlines

Le Boeing 767 de la CAMAIR-CO en révision dans les ateliers d’Ethiopian Airlines

Le Boeing 767-300 de la Compagnie nationale de transport aérien du Cameroun (CAMAIR-CO), l’unique avion long-courrier de la compagnie, a quitté sa base de l’aéroport international de Douala pour Addis-Abeba où il subira un relifting dans les ateliers d’Ethiopian Airlines, a-t-on appris dimanche de source interne à cette entreprise publique.

Selon des informations recueillies, «l’avion subira une visite de type C et peut être même de type D qui consistera à le désosser complètement, vu que l’avion est techniquement inexploitable».

Une révision qui s’explique d’autant que la pneumatique, le système électrique, les aménagements à bord « présentent plusieurs défaillances ».

Pendant sa phase de révision le Boeing 767-300 baptisé «Le DJA» sera démonté et ses deux moteurs Pratt & Whitney PW4000 vont être rétrocédés auprès du loueur anglais AJW Aviation, indique-t-on.

Au regard de la qualité des aménagements à y apporter, tout laisse croire que « cette procédure pourra aller jusqu’à 6 à 8 mois s’il faut prendre en compte le réaménagement du confort intérieur » explique-t-on au sein de la compagnie nationale.

En attendant des précisions de la direction générale, la mise en révision de cet aéronef pourrait différer la phase d’exploitation des lignes internationales, dont Paris en France devrait servir de coup d’envoi il y a quelques jours.

Désormais, CAMAIR-CO dispose d’une flotte opérationnelle constituée de quatre avions dont deux Boeing B737 NG et deux MA60.

Une flotte qui permet à la compagnie de desservir prioritairement le réseau domestique avec plus de cent vols hebdomadaires, à quoi l’ont peut ajouter des dessertes continentales vers Ndjamena au Tchad, Libreville au Gabon, Bangui en Centrafrique, Cotonou au Bénin, Dakar au Sénégal et Abidjan en Côte d’Ivoire.

Selon la directeur général de CAMAIR-CO, Ernest Dikoum, ces réajustements portent des fruits, puisque les recettes mensuelles ont connu une nette augmentation, passant de 400 millions de francs CFA en août 2016 à près de 2 milliards de francs CFA actuellement.

Check Also

Cameroun: Deux idéologies sécessionnistes s’entrechoquent

Afrique Sur 7 | Les sécessionnistes camerounais appellent de tous les voeux à l’indépendance de …

One comment

  1. how does this squeleton manage to fly uptil adis abebba if it´s inexploitable. for goodness sake don´t full people ooh!! number one lyers.