Home / Français / Me Dieudonné Happi suspend le responsable financier de la Fécafoot

Me Dieudonné Happi suspend le responsable financier de la Fécafoot

Journal du Cameroun | Ledit responsable est accusé de « fautes et manquements graves » dans un projet de construction de 4 stades de football à travers le pays.

M. Abega Nguini Gilles Appolinaire n’est plus le chef du département administratif et financier de la Féderation camerounaise de football (Fecafoot). Il a été suspendu de ses fonctions le 11 mai dernier, par une décision du président du comité de normalisation, Me Dieudonné Happi. Selon ce dernier, M. Abega Nguini Gilles Appolinaire a fait preuve de « fautes et de manquements graves dans la gestion du projet de construction de quatre stades de football par la Fecafoot ».

La décision du président du comité de normalisation ne précise pas les circonstances dans lesquelles les manquements reprochés à M. Abega Nguini ont été observés. L’on sait néanmoins qu’elle est relative à un projet datant de l’époque Tombi à Roko, l’ancien président de la Fecafoot, débarqué par la Fifa le 23 août 2017.

Ledit projet qui prévoyait la construction de stades dans les villes de Bafia, Bamenda, Sangmelima et Bagangté avait, en effet, été lancé en avril 2016. Plusieurs cérémonies de pose de premières pierres avaient d’ailleurs eu lieu dans ces villes respectives. Mais un an plus tard, le projet n’ayant pas avancé, la Fecafoot sous l’égide de Tombi à Roko, a rompu le contrat de construction de ces stades qu’elle avait signé avec l’entreprise Prime Potomac, adjudicataire du marché.

La décision du président du comité de normalisation précise que les fonctions de M. Abega Nguini Gilles Appolinaire seront exercées par le secrétaire général Martin Etong, en attendant la désignation d’un nouveau responsable administratif et financier.

Check Also

8 bodies found in restive Cameroon: opposition

Yaoundé (AFP) – The bodies of eight young men were discovered in Cameroon’s restive Northwest …

One comment

  1. Football (Soccer) occupies a choice place in the economic life of the nation and its nationals. Therefore football deserves more than a passing attention. The string of short term fixes has reached its limit.

    Is it not high time to embark on a serious short term/long term project to train managers? In three years at home or abroad, citizens can be trained in various managerial positions to progressively replace our foreign coaches and managers. We are independent now. Let us act independent!