Home / Français / Université Inter-Etats Cameroun-Congo: le Comité national de pilotage en place

Université Inter-Etats Cameroun-Congo: le Comité national de pilotage en place

Cameroon Tribune | Le décret y relatif a été signé mardi par le Premier ministre, chef du gouvernement, pour accélérer la mise en place de l’institution interétatique.

Le Premier ministre, chef du gouvernement, Philemon Yang, a signé mardi 5 juin, le texte portant création, organisation et fonctionnement du Comité de pilotage du Projet d’implantation de l’Université Inter-Etats Cameroun-Congo (UIECC). Un texte qui s’appuie sur la Convention du 21 décembre 2012 entre le Cameroun et le Congo, portant création de l’UIECC.

Placé sous l’autorité du Premier ministre, chef du gouvernement, en liaison avec les administrations et partenaires concernés le Comité a pour objectif, le démarrage et la consolidation des activités de l’UIECC, dans l’attente de la mise en place définitive de ses organes statutaires par les deux Etats.

Il se devra donc, côté camerounais, de mettre en œuvre des projets de coopération, la coordination administrative et académique des formations avec le concours d’une Université d’Etat, la dotation définitive de l’UIECC d’infrastructures et équipements nécessaires à son fonctionnement.

En s’assurant notamment, que le Projet d’implantation de l’UIECC est exécuté conformément à la Convention du 21 décembre 2012, se prononce sur toutes les questions nécessaires à l’accomplissement de la mission du Projet et approuve, entre autres, les conventions et protocoles d’entente signés avec des partenaires et les projets à exécuter.

Le Comité, présidé par le ministre Camerounais de l’Enseignement supérieur, est assisté d’une Unité de gestion opérationnelle (UGO) pour l’accomplissement de ses missions. C’est en fait, l’organe d’exécution des activités du Projet, et il est placé sous l’autorité d’un Coordonnateur général.

La mise en place du Comité marque donc, côté camerounais, une accélération certaine du Projet d’implantation de l’UIECC, et la volonté des autorités nationales de voir le Projet se concrétiser. C’est donc une nouvelle et importante étape franchie dans la mise en place de l’UIECC.

Reste à en nommer les membres, ce qui devrait se faire incessamment, en attendant celle des responsables de l’UIECC. La balle est donc du côté congolais, pour que la volonté commune née de la convention de création de l’UIECC, soit réalisée.

Check Also

Cameroon to secure the payroll management system at Cenadi

Business in Cameroon | Louis Paul Motaze, Cameroon’s finance minister is working to curtail the …