Home / Français / Vincent Bolloré en garde à vue pour des soupçons de corruption en Afrique

Vincent Bolloré en garde à vue pour des soupçons de corruption en Afrique

RFI | Selon une information rapportée par le journal « Le Monde », Vincent Bolloré a été placé en garde à vue ce mardi 24 avril. L’industriel français est entendu dans les locaux de la police judiciaire de Nanterre pour des soupçons de corruption en Guinée et au Togo. Les activités portuaires de son groupe à Lomé et à Conakry sont mises en cause.
Une question est au centre de cette affaire, pour laquelle une information judiciaire est ouverte : comment le groupe Bolloré a-t-il obtenu les concessions de deux terminaux à conteneurs sur les ports de Lomé et de Conakry ?

Fort soupçon de corruption

Un fort soupçon pèse, celui de corruption. L’affaire commence en 2010. Havas, une filiale du groupe Bolloré spécialisée en communication conseille Alpha Condé à l’occasion de la campagne présidentielle guinéenne. La même année, le groupe s’occupe également de la communication de Faure Gnassingbé, candidat à sa réélection au Togo.

Mais voilà, ces missions de conseil auraient été sous-facturées. Le but aurait été d’obtenir en échange de ce service des concessions portuaires très lucratives. Des concessions que le groupe Bolloré obtiendra par la suite.

Documents saisis

Selon les informations du journal Le Monde, cette piste est étayée par des documents saisis au siège du groupe lors d’une perquisition il y a deux ans en avril 2016. Il s’agit donc d’une enquête de longue haleine, dont la garde à vue de Vincent Bolloré dans les locaux de la police judicaire de Nanterre est le dernier épisode en date.

Par ailleurs, le directeur général du groupe Bolloré, Gilles Alix, et le responsable du pôle international de Havas, Jean-Philippe Dorent, ont également été placés en garde à vue mardi à Nanterre aux côtés de leur patron Vincent Bolloré, a appris l’AFP de source judiciaire. « Le groupe Bolloré dément formellement que sa filiale de l’époque SDV Afrique ait commis des irrégularités. Les prestations relatives à ces facturations ont été réalisées en toute transparence », a indiqué de son côté le groupe dans un communiqué

Check Also

8 bodies found in restive Cameroon: opposition

Yaoundé (AFP) – The bodies of eight young men were discovered in Cameroon’s restive Northwest …

10 comments

  1. This is by far the biggest terrorist in West Africa… He terrorizes the whole Francophone Africa the way Biya is terrorizing Cameroon. He will buy his way out this very soon.

  2. This is part of the colonial tax 11 African French countries pay to france. Bolore is friend to the dictator of the republic of cameroUn. I still wonder while the person who was colonized by France finds it difficult to reason and they try to impose the nonsense on Ambalanders

  3. Voilá un de nos vrais énnemis.

  4. @Firefighter
    Comment tu sais

  5. M. Vincent Bollore spent around two hours at the ” Commissariat” where his Cameroonian equivalent would spend months or years!

  6. This are the owners of Cameroon and they have employed colonial governors in Yaoundé who are very happy to do whatever they want in Cameroon.
    They come to West Cameroon killing Black Africans because they don’t speak French asking them to become refugees in Nigeria so they can take their land and give it to Ballore and France.
    This are panafricanist in Cameroon who believe united Cameroon means everyone in West Cameroon should become black Frenchman and Bollore and France should be incharge of our lives and economic destiny.
    Nothing will ever happen to Ballore in Black French Africa because most governments work for him and for France not for the second class African citizens.