Home / Français / Ahmad: «Les Camerounais sont d’accord» pour organiser la CAN 2021

Ahmad: «Les Camerounais sont d’accord» pour organiser la CAN 2021

RFI | Le pays-hôte de la Coupe d’Afrique des nations 2019 sera désigné le 9 janvier à Dakar, a annoncé le président de la Confédération africaine de football (CAF). Au micro de RFI, le Malgache Ahmad est par ailleurs revenu sur le souhait de la CAF d’organiser la CAN 2021 au Cameroun et celle de 2023 en Côte d’Ivoire.

RFI : Président Ahmad, les Camerounais étaient mécontents et ont semblé surpris lorsque vous avez annoncé le retrait de la CAN 2019. Il semblerait depuis deux ou trois jours que le Cameroun, par la voix de Paul Biya lui-même, ait accepté d’organiser la CAN 2021. Confirmez-vous en avoir parlé avec le chef de l’Etat et qu’il soit enclin à aller vers 2021 ?

Ahmad : Il y a eu une préparation de cette prise de décision. […] Je sais que ma présence au Cameroun, avant les élections présidentielles, a intrigué beaucoup de personnes. Mais il faut faire comprendre aux gens qu’il y a une distinction à faire entre la personne, Ahmad, et le président de la CAF. Je dois diriger une institution sans tenir compte de ma personnalité. Je représente 54 pays africains et pas seulement Madagascar. Tout ça m’oblige évidemment à prendre beaucoup plus de précautions.

Les Camerounais sont donc d’accord pour organiser la CAN 2021 ?

Oui, ils sont d’accord, actuellement.

Les Ivoiriens sont-ils d’accord pour organiser la CAN 2023 plutôt que celle de 2021 ? Il y a eu de la cacophonie à ce sujet. La Fédération ivoirienne de football (FIF) et le ministre des Sports ont déclaré n’être au courant d’aucune discussion sur un glissement. Confirmez-vous le fait que les autorités ivoiriennes étaient bien au courant ?

Tout ça m’étonne un peu… Ne pas remercier la Confédération africaine de football (CAF) d’avoir donné du temps. Surtout venant de la part des techniciens. Si ça avait été le chef de l’Etat, j’aurais pu facilement comprendre. Car, dans la politique, on n’est pas forcé de connaître et comprendre les arcanes de l’organisation d’une grande compétition.

Ça démontre peut-être l’insuffisance des responsables qui, au lieu de convaincre leurs chefs que cette décision [accueillir la CAN deux ans plus tard, Ndlr] est une bonne chose, font de la politique politicienne pour créer des polémiques.

Comment voulez-vous construire cinq stades en deux ans ? Il y a certaines villes censées abriter la CAN où il n’y a rien, pas d’hôtels notamment. Ces gens font croire à leurs chefs qu’un village comme celui qui a accueilli les athlètes des Jeux de la Francophonie peut être utilisé avec la CAF. Non, car le football, c’est autre chose. […]

Concernant la Guinée, qui avait été désignée pays-hôte de la CAN 2023, on ne sait plus trop où on en est. Va-t-on vers une CAN 2025 en Guinée ?

[Il coupe] Je ne veux même pas parler du cas guinéen, pour le moment… Laissez-moi tout d’abord gérer les deux autres. Après, on verra. D’abord, il faut faire glisser les deux autres CAN. Je suis sûr qu’on va y arriver. Je suis persuadé du fait que les grands responsables ivoiriens vont écouter leurs compatriotes qui gèrent la préparation de la CAN. Ils vont se rendre compte que c’est la CAF qui avait raison.

On ne peut pas appliquer bêtement les règlements, même pour le cas du Cameroun. Faire ce glissement d’une édition sur l’autre est une faute de la CAF. C’est une entorse aux règlements. Mais nous ne pouvons pas faire autrement. On est dans une phase très compliquée. Si je me rappelle bien, l’article 92 du règlement de la CAN, dans un cas de retrait comme celui-ci [celui du Cameroun, Ndlr], il y a une amende et une suspension pour deux éditions.

Vous allez donc contourner le règlement en ce qui concerne le Cameroun ?

Oui. Il faut être constructif. Le Comité exécutif a fait le règlement. Et s’il décide de changer ce règlement, c’est son droit. Comment pourrait-on laisser tomber le Cameroun et le sanctionner par rapport aux investissements qui ont été consentis ? En tant que responsables, nous ne pouvons pas faire ça. […] On se rend bien compte que ce n’est pas évident pour un pays africain d’investir dans la construction de telles installations. Donc, on ne peut pas « assassiner » la jeunesse camerounaise, la jeunesse africaine. Car, ce sont eux qui vont bénéficier de ses avantages.

Le Congo-Brazzaville est-il vraiment candidat à l’organisation de la CAN 2019 ? Le ministre des Sports congolais l’a démenti.

Je ne veux pas aller vers ces polémiques-là. Je laisse à la presse les investigations. La CAF a reçu des lettres, dont une de la part du Congo. Ils doivent se poser des questions entre eux : qui a envoyé cette lettre ? Qui a donné l’ordre de le faire ? […]

Je préfère évoquer le processus de désignation du pays-hôte de le CAN 2019. […] On a ouvert les candidatures du 5 au 14 décembre. Après ces manifestations de candidature, le cabinet d’audit Roland Berger va compléter l’étude de ces candidatures par des questionnaires ou par des visites de terrain. […]

Je sais, à travers mon bureau, qu’il y a eu des manifestations d’intérêt. Mais est-ce que ces pays vont aller jusqu’à envoyer des candidatures ? Sur ce point, on attend. […]

J’avais dit que le 25 décembre, on aurait la short-liste avec les évaluations et le classement des pays retenus. Au début, on s’était dit qu’on allait consulter les membres du Comité exécutif, le 26-27 décembre. Mais j’ai consulté quelques membres, puis je suis revenu vers le cabinet Roland Berger pour leur dire qu’ils avaient plus de temps. Car nous avons décidé de nous réunir en session extraordinaire le 9 janvier […] à Dakar, au lendemain des Trophées de la CAF. On va se réunir ce matin-là. Roland Berger va nous exposer leur dossier. A nous, alors, de voter ou de choisir le pays organisateur de la CAN 2019, ce jour-là.

Check Also

Six milliards de l’Allemagne pour la formation professionnelle au Cameroun

APAnews | La Banque allemande de développement (KFW) a accordé un appui de six milliards …

12 comments

  1. SEPARATIST aka SECESSIONIST

    CAN21 in LRC ????

    The security situation in the country will again disqualify LRC.
    The so-called Commission on disarmament will not bring peace to the country.

    CAF should, therefore, forget about LRC

  2. Maybe 2035 …..i doubt 2021

  3. Cameroun must face the same sanction like all other countries that got expelled after losing their hosting rights. They are already auctioning materials at the construction sites as they broke their pots. Face the effects of corruption squarely.

  4. The late Mme Francoise Foning was told to return to Cameroon (instead of undertaking expensive trips to America) and make sure that the social and economic climate favored foreign investments. That message was true yesterday, it is true today. Those who have the head of state’s ears should stop misleading him and the entire nation with their fabrications!!!!!!!!!!!!!!!!

    Cameroon ought to learn from the mistakes of the past. Fake Amnesty International staff did not help give credibility to the presidential elections. Fake experts and their fake testimonies did not help with AFCON 2019. Fake witnesses against Julius Ayuk Take and Co, drawn from victims who suffered from the arson in the Bamenda food market will go in the same futile path to doing fake business.

    • Talking about having the ears, why does any body need to leave his/her ears at the mercy of others. Your advice should be gear toward the owner of the ears to use them. It is never an excuse to blame anyone for one’s responsibility.

  5. Quand Dieu répond aux prières du peuple Bamenda, Yaoundé est dans le pétrin. Les conséquences ne font que commencer! Comment le cameroun peut-il organiser la Coupe d’Afrique des Nations et Marginaliser Bamenda.La plus grande ville anglophone du pays et le lieu de naissance du parti dirigeant et du principal parti d’opposition. Comment cela démontre-t-il que le Cameroun est un et indivisible?

  6. When God answers the prayers of the Bamenda people, Yaoundé is in trouble. The consequences are just beginning! How can Cameroon organize the African Cup of Nations and Marginalize Bamenda.The largest English-speaking city in the country and the birthplace of the ruling party and the main opposition party. How does this show that Cameroon is one and indivisible?

  7. ‘Comment voulez-vous construire cinq stades en deux ans?’- Ahmad Ahmad (CAF)

    Like I have always said, unfamiliarity with issues is the bane of our progress as African people. What we are witnessing from Ahmad Ahmad, and especially Constant Omari Selemani is an impeccable display of intellectualism.

    Now, let me put things into perspective for African people to appraise the state of affairs because ignorance is subjecting our people to an inestimably amount of embarrassing ridicule. Our people don’t read… and all they do is expect to be spoonfed as they involve themselves is all sorts of delusional adventures.

    From 2009 to 2013, the affluent and exceptionally well-organized Nordic country of Sweden constructed two stadia: Tele 2 Arena and Friends Arena. Both of them took 3 years each!!!

    • Talking about ignorance, how would you describe yourself? Btw on whose side are you anyway? Truth and reality have eventually evaded your conscious mind. You seem not only ignorant but delusional as well

      • As Rasta would say: Nah follow no fashion. Interpretation: I don’t go with the crowd. I freely offer you perspectives to guide you just so you can understand yourself blend in with your surroundings. But then, I know what the African is about… and I expect absolutely nothing more from a fellow like you.

        The puss and the dog na get same luck- Sugar Minott.

      • Oh, and before I forget… you mentioned TRUTH AND REALITY!

        I gave you FACTS AND FIGURES to enable you figure out your own truth and reality, unless you want to display to the universe that FACTS AND FIGURES are not about TRUTH AND REALITY, which is not necessarily surprising to me.

        Instead of running your mouth as usual, you ought to thank me for helping your understanding.

      • Analytical Psychologist

        As usual, the working memory of Ras Tuge shuts down when he is confronted with a contrary opinion because he is never in the flow or present as weed consumption has his mind captured by dissonance. His limbic system shuts down leading to a total hijack of such a drug induced mind by primitive instincts triggering defensive outbursts. This is the behaviour of a patient suffering from the changing paradigm of identity crisis. Ras Tuge pretends to be the smartest ingrate roaming this forum but when the psychologist zooms into his frightened soul a crisis of duality is discerned. A struggling inner child seeking attention by parroting malapropism and an angry drug induced warlock barking at every tree that confront his selfish motives. The reason his arguments mostly take no standpoint. Waste!