Home / Français / Cameroun: «Ce qui ne va pas, c’est l’inhumanité du régime» selon Cabral Libii [+audio]

Cameroun: «Ce qui ne va pas, c’est l’inhumanité du régime» selon Cabral Libii [+audio]

RFI | La présidentielle au Cameroun, c’est le 7 octobre. Neuf candidats sont en lice pour cette élection à un seul tour.

Le juriste Cabral Libii, 38 ans, est le plus jeune d’entre eux. Son programme, son ambition ? De passage à Paris, le benjamin de l’élection, qui ne cache pas son admiration pour le parcours d’Emmanuel Macron, répond aux questions de Christophe Boisbouvier.

Check Also

Suisse ou Cameroun: Oberlin va devoir choisir

20 Minutes | Le Bâlois a été sélectionné par Clarence Seedorf. Entre la Nati et …

4 comments

  1. plus jeune de quoi. c’est quel experience politique?

    que ce mac aille succer ses ailleurs et laisse les Camerounais trouver des solutions a leurs problemes

    • Cher Modilu, en toute sincérité, je pense que Mr. Libii a le DROIT DE LIBREMENT jouir et appliquer ses droits civiques concernant sa candidature à l’élection présidentielle de son pays, le Cameroun. Après tout, il a rempli tous les critères requis pour sa candidature. Selon les interviews et autres interactions médiatiques des candidats que j’ai suivies jusqu’ici, Mr. Libii (comme d’autres candidats que j’ai suivi) parait avoir sérieusement réfléchi et semble proposer des solutions (ou alternatives) acceptables face aux challenges que confronte notre pays a cette phase de son histoire. Son agilité intellectuelle et sa jeunesse sont plutôt à applaudir ; elles font honneur à notre pays et illustrent «[qu’]aux âmes bien nées, la valeur n’attend pas le nombre des années».

      • Ceci dit, à mon humble avis, je pense cependant que Mr. Libii fait l’erreur de penser que cette élection (comme n’importe quelle élection n’importe où) est une affaire d’un bloque d’opposition contre un système. NON, TOUTES LES ELECTIONS AU MONDE SE RAPPORTENT À UNE PERSONNE (e.g., Mr. Libii) OPPOSÉE À UN AUTRE PERSONNE (Mr. Biya, le président actuel) ; les partis et programmes politiques ne sont à vrai dire qu’antécédents ou catalyseurs.

  2. If not cos of this three-card game of a crisis, with the complicity of Biya, Ayuk and Nji of course, Cabral and Mme Walla would have been on the field today, gathering youths to probably vote for Osih, who was well-placed to be the opposition candidate.

    It was either we get control of parliament and disrupt it until the Anglo prob is solved, or we break Biya’s neck in the presidential election.

    But, coni pipol and money eyes from USA, EU, SA…have spoiled all plans, hence giving Biya more extra-time.

    However, PATRIOTS will never give up!

    The Anglo MUST be solved within ONE CMR, there’s no dialogue whatsoever over that—autonomy for all regions…