Home / Français / Craintes au sujet d’un journaliste camerounais arrêté pour “propagande”
Samuel Wazizi

Craintes au sujet d’un journaliste camerounais arrêté pour “propagande”

BBC | Un journaliste arrêté dans le sud-ouest du Cameroun il y a dix jours se voit refuser l’accès à un avocat et à sa famille, a déclaré son avocat Edward Lyonga Ewule à la BBC.

Samuel Wazizi, qui travaille pour la chaîne de musique privée CMTV qui présente une émission de télévision, a été arrêté vendredi par la police à Muea, dans l’une des deux provinces anglophones du Cameroun.

Il est accusé de collaborer avec des sécessionnistes qui luttent pour la création d’un Etat indépendant appelé Ambazonia, composé des régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.

M. Ewule a déclaré que son client s’était vu initialement refuser la libération sous caution parce que la police avait déclaré que l’affaire était liée au terrorisme.

Après cinq jours, Wazizi a été arrêté par l’armée et depuis, il n’a pas été en mesure de parler à son client, a-t-il dit.

“Je n’ai pas eu accès à lui ; les membres de la famille n’ont pas eu accès à lui. J’y suis allé et on m’a dit que les avocats n’étaient pas autorisés à entrer dans le camp militaire “, a déclaré Randy Joe Sa’ah, journaliste de la BBC Focus on Africa.

M. Ewule a déclaré que son client n’avait pas été formellement inculpé, mais qu’il avait été accusé de propagande séparatiste après que son téléphone eut été fouillé.

Mais le fait d’avoir de telles informations ” faisait partie de son métier de journalisme “, a-t-il dit.

Selon notre reporter, ce n’est pas la première fois que des journalistes des régions anglophones du Cameroun sont arrêtés pour avoir prétendument des écrits liés aux séparatistes, qui se plaignent d’être marginalisés depuis des décennies par le gouvernement central et la majorité francophone.

“Quand on essaie d’écrire un reportage critique à l’égard du gouvernement, on est considéré comme un ennemi, comme étant du côté des Ambazoniens”, a déclaré Meriline Ngwa, une journaliste du Sud-Ouest, à la BBC.

Check Also

Virement individualisé pour échapper aux fonctionnaires fictifs

APAnews | Le gouvernement camerounais a annoncé l’entrée en vigueur, dès fin août, de la …

7 comments

  1. “…..il avait été accusé de propagande séparatiste….”

    LRC has become extremely desperate. That is the reason journalists are being arrested on trumped-up charges,
    LRC does not want the world to know the truth about the genocide, war crimes and crimes against humanity being perpetrated by the BULU tribal militia in SC.

    That notwithstanding, the FINAL SOLUTION to the Anglophone Question will be gotten this time around.
    There is absolutely nothing Dictator Biya can do to stop the present UNSTOPPABLE momentum or to win his UNWINNABLE sh+thole war.
    The present NEVER AGAIN generation is different from the gullible generation of Dr Foncha.

  2. You cannot stop the people by brutalising, beating or putting them in jail..
    This primitive Francophone methods methods of using the police, Army and Gendarms on people saying the truth will never win..
    Its game over Grand pa despot..
    Take your diapers go sleep for MVOG MEKA..
    let Cameroonians go and stop damaging and selling this country..
    The notherners , The Bamilikes, and the Anglophones are your enemies because they want to bring a change to Cameroon..
    We dont have roads.We are rich but have the poorest people in Africa..
    Stop this suppression and oppression

  3. Smart citizens have started placing photos of the tormentors and regime’s enablers on social media for the world to see and know them.
    ICC or no ICC, there is judgment on the way!

    • Very good. It’s only a matter of time. Justice and vengeance are travel companions and they come quickly in this case

  4. Sad, that the world`s institutions and bodies are well aware of the Biya genocide etc
    and are only playing the ostritch. Huamn blood, hounds even those who are not very
    involved, but who can do something to stop it.

  5. a government that has nothing to offer its citizens but intimidation and torture..
    Thats why you see southern Cameroonians always rising against this injustice and eastern Cameronians are always afraid..
    before the union of the two countries , Southern Cameroon was already very democratic , having good institutions in place and had already witnessed power transfer from Enderley to foncha…
    We had multi parties and could summon our leaders or hold them accountable ..
    Then came the fake union and today we are in a mess..
    We are with FEH men , thieves, and people who only unterstand the language of suppression…

    Keep fooling the people with slogans that cameroon is one and indivisible and your stupid vivre ensemble…

    • **** QUOTE OF THE WEEK ****

      “Keep fooling the people with slogans that cameroon is one and indivisible and your stupid vivre ensemble” ( Biko, 2019 )

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

 characters available

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

non pulvinar risus adipiscing id mi, ultricies eget