Home / Business / Début d’exploitation du terminal polyvalent du port de Kribi

Début d’exploitation du terminal polyvalent du port de Kribi

APAnews | La plateforme du terminal polyvalent du port de Kribi, gérée par le consortium camerounais Kribi polyvalent multiple operators (KPMO), est officiellement entrée en activité avec l’arrivée du premier navire commercial, a-t-on appris mercredi auprès de la direction générale du Port autonome de Kribi (PAK).

En provenance de la Chine, ce bateau a déchargé au quai polyvalent plus de 3000 canalisations destinées au Projet d’alimentation en eau potable de la ville de Yaoundé et ses environs à partir du fleuve Sanaga (PAEPPYS).

D’après les responsables du PAK, la mise en exploitation du terminal polyvalent a pour objectif de consolider l’attractivité de ce port qui est un grand projet de transformation économique du Cameroun.

« On peut désormais affirmer que le PAK est une place portuaire de référence pour les opérations logistiques à destination du Cameroun et de la sous-région », a souligné le chef de secteur douanes du Sud II, Norbert Belinga.

Pendant deux ans, l’exploitation du terminal polyvalent par KPMO se fera en régie, le temps pour le PAK de sélectionner un nouveau partenaire capable de mettre en valeur efficacement l’infrastructure après la « défaillance » constatée l’année dernière de la part de l’adjudicataire dudit terminal, le groupe français Necontrans.

Avec un tirant d’eau de 16 mètres, le terminal polyvalent accueille des navires conventionnels de 25 à 30. 000 DWT (deadweight tonnage).

Le trafic moyen que le PAK estime pouvoir traiter pendant les deux années se situe autour de 500.000 tonnes.

Check Also

L’OMS alerte sur la circulation de faux médicaments au Cameroun

APAnews | Le ministère de la Santé publique vient d’interdire la vente et l’administration du …

3 comments

  1. Good news for the country.
    A big ROI aid expected.

    • Read:
      I big ROI is expected

      • Encourageant mais le consortium gérant le port aurait mieux fait de proposer aux camerounais capables, d’acheter les actions histoire de rendre les opérations portuaires plus fluides parce qu’avec les étrangers c’est encore le prolongement de la colonisation .