Home / Business / Hausse du droit de transit du pétrole tchadien au Cameroun (officiel)

Hausse du droit de transit du pétrole tchadien au Cameroun (officiel)

APAnews | Le droit de transit du pétrole tchadien via le Cameroun, a été porté de 1,30 à 1,32106 dollar par baril, aux termes d’un communiqué du Comité de pilotage et de suivi des pipelines (CPSP) reçu mardi à APA.

Ledit taux actualisé, précise le document, est appliqué sur les quantités de pétrole brut enlevées au terminal de Komé-Kribi depuis le 1er octobre, et ce jusqu’au 30 septembre 2023, date de sa prochaine actualisation.

Mis en service le 24 juillet 2003, l’oléoduc Tchad-Cameroun part des champs pétroliers de Doba et, après avoir couvert une distance de 1080 kilomètres, dont environ 900 au Cameroun, aboutit au golfe de Guinée (Sud).

Selon les données officielles, entre janvier et octobre 2018, ledit pipeline a généré des droits de transit de l’ordre de 24 milliards FCFA, en hausse par rapport aux 22,94 milliards FCFA enregistrés à la même période en 2017, pour un volume cumulé de 33,90 millions de barils contre 30,05 millions de barils un an auparavant.

Check Also

Ahmad: «Les Camerounais sont d’accord» pour organiser la CAN 2021

RFI | Le pays-hôte de la Coupe d’Afrique des nations 2019 sera désigné le 9 …

4 comments

  1. SEPARATIST aka SECESSIONIST

    **** BIYA WAS INFORMED OF THE ZERO CAN19 BEFORE THE ELECTIONS ****

    Constant Omari a affirmé que Paul Biya savait en avance que la CAN serait retirée au Cameroun. « Quand nous avons observé qu’il y avait duplicité de langage entre ce que la commission disait et le rapport que le gouvernement camerounais donnait au Chef de l’État, nous avons demandé une audience au chef de l’État, audience où nous lui avons transmis l’état d’avancement réel des travaux », a affirmé le président de la Fédération congolaise de football.
    « Nous étions obligés de solliciter cette audience malgré les élections présidentielles, car la situation était alarmante, le Président camerounais se faisait berner par son entourage.

    • SEPARATIST aka SECESSIONIST

      Vu la vidéo de l’état réel d’avancement des travaux que nous avons montrée au Président Biya, il savait que l’organisation serait retirée au Cameroun », a ajouté le responsable, membre du Comité exécutif de la CAF et du Conseil de la FIFA.
      Des déclarations graves qui amènent à s’interroger. Paul Biya avait-il réellement été prévenu de la décision prise par l’instance qui gère le football africain ? Le 2 octobre 2018, suite à l’audience qu’il avait accordée à Ahmad Ahmad, le locataire du palais d’Etoudi a déclaré sur tweeter : «comme je l’ai dit, le Cameroun sera prêt le jour dit ».
      Les « révélations » de Constant Omari laissent penser que le Chef de l’Etat aurait fait cette sortie dans une visée purement électoraliste.

    • SEPARATIST aka SECESSIONIST

      La visite du président de la CAF à Yaoundé intervenait en effet 5 jours avant l’élection présidentielle. Une annonce du retrait de la CAN à ce moment-là, aurait sans doute eu un impact négatif sur les résultats du président réélu avec 71,28% de voix.

      **** MY TAKE ****

      1. Dictator Biya tricked his subjects
      2. He was informed BEFORE the elections that there will be ZERO CAN19 in his country
      3. However, he hid this information from his subjects

      Believe me or not, Dictator confirmed the thesis that his country is ruled by DECEIT, DECEPTION AND TERROR

  2. You win some, lose some. Obviously making the withdrawal of the hosting of AFCON 2019 on the eve of presidential elections would have tarnished the president’s image and cost him the election. And so the reality was shelved so as to ensure his victory. Now that electoral victory is a thing of the past, football loss naturally enters the scene. What could be more natural?

    In spite of the lessons of 2008 the nation has still to learn something about PERSPECTIVE ! Seeing the glass as half full means one thing to one person; seeing it as half empty may mean something else to another person. Did everybody not say Goliath was to big to beat? Yet little David saw Goliath as too big to miss and went on to do what we all know. Our perspectives about national issues matter.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

 characters available

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.