Home / Français / Joël Epalle, de la sélection camerounaise au Val d’Europe
Joël Epalle

Joël Epalle, de la sélection camerounaise au Val d’Europe

Joël Epalle, entraîneur du Val d’Europe FC en Régional 1, est également adjoint de la sélection camerounaise, aux côtés de Clarence Seedorf.

Il est arrivé à Val d’Europe dans l’anonymat en 2013 pour continuer à jouer pour le plaisir tout en étant davantage proche de sa famille.

Joël Epalle (40 ans), ancien international camerounais (38 sélections/5 buts), a depuis effectué un beau parcours dans l’ambitieux club de l’agglomération nouvelle. Sollicité par les dirigeants du club issu de la fusion de Serris et Bailly-Romainvilliers, le champion olympique 2000 est rapidement passé de l’acteur de jeu efficace à un très convaincant directeur de jeu.

Champion d’Afrique des Nations en 2002

Immédiatement, Joël a proposé un cadre très précis pour son équipe mais aussi incité son club à mettre en place une organisation à la hauteur des ambitions avouées. Inspirant un grand respect non seulement par ses qualités de footballeur, mais également et surtout par ses qualités humaines, le champion d’Afrique des Nations 2002, a fait preuve d’humilité et d’exemplarité pour amener ses joueurs à se dépasser et hausser leur niveau de jeu saison après saison.

On en veut pour preuve les 8 joueurs de son effectif actuel qui ont participé aux quatre montées consécutives pour arriver cette saison en Régional 1. Riche de son parcours professionnel, l’entraîneur a su inculquer à ses joueurs une rigueur et des habitudes qu’exige un niveau de jeu élevé. Pour parvenir à ses fins, il a su utiliser des méthodes à la fois ludiques et très efficaces notamment d’un point de vue physique en privilégiant le ballon même dans le travail foncier.

Adjoint de Clarence Seedorf au Cameroun

L’efficacité de cette méthode se traduit également par une grande assiduité aux entraînements de son effectif toute l’année, malgré les contraintes professionnelles et familiales de chacun.

Ces conditions permettent à l’ancien Lion indomptable de s’aguerrir au poste de coach et ainsi de mettre en place ces principes de jeu.

Ces performances ont été remarquées jusqu’au Cameroun qui lui a proposé en septembre dernier d’intégrer le nouveau staff technique de l’équipe nationale au côté de Clarence Seedorf, l’ex international néerlandais, quadruple vainqueur de la Ligue des Champions et nouveau sélectionneur.

Avec son pays, il aura d’ailleurs l’occasion de disputer la coupe d’Afrique des nations en Égypte au mois de juin prochain. Cette nouvelle étape dans sa jeune carrière d’entraîneur va lui permettre d’acquérir davantage d’expérience. Car même si Joël apprécie particulièrement sa situation actuelle, il n’écarte pas l’idée de pouvoir exercer au niveau professionnel à plus ou moins long terme.

Son attachement aux relations humaines l’a également amené à devenir le parrain de l’association Kalara (« Livres » en dialecte camerounais) qui contribue à l’alphabétisation et à l’éducation des enfants camerounais en récoltant des livres.

Check Also

L’OMS alerte sur la circulation de faux médicaments au Cameroun

APAnews | Le ministère de la Santé publique vient d’interdire la vente et l’administration du …

5 comments

  1. Le foot se joue encore au Cameroun?

  2. SEPARATIST aka SECESSIONIST

    “Chantiers de la CAN: En raison de plusieurs mois d’arriérés de salaires, les employés du stade Paul Biya d’Olembé de nouveau en grève”

    **** MY TAKE ****

    1. CAF was 100% correct to withdraw the hosting right of AFCON19. LRC would have NEVER respected the “Cahier des charges”.
    2. Members of the AXIS OF EVIL (Ngoh, Yang, Bidoung) embezzled most of the money for AFCON19. However, Ngoh and Bidoung were retained in the cabinet because of their relationship with the Etoudi Marie Antoinette. Only the second class citizen was punished.
    3. Zero commission on inquiry was allowed by the Dictator.
    4. Parliament was not allowed to investigate ZERO AFCON19

    In sum, LRC is indeed a sh*thole country held hostage by a crime syndicate.

    • SEPARATIST aka SECESSIONIST

      LRC is the private property of Dictator Biya. Biya’s style of governance is unchallenged by the other branches of government. However, his rule is easily susceptible to his whims and corruption. This is because “Power corrupts; absolute power corrupts absolutely”.
      In LRC, such constitutional and legal limitations are absent. Simply put, there is ZERO checks and balances.
      The writer is not aware of the number of decrees that Biya has signed since 1982. However, he is aware that they are numerous if not countless. Decrees have lost their importance in LRC. This is so because they are used at random. Decrees are used to create a football academy, to open a primary school or a health center, to transfer a teacher to another School, etc.

    • SEPARATIST aka SECESSIONIST

      Some powers could be delegated to the appropriate ministers. Last time I checked, Cameroon has a bloated cabinet. It seems Cameroon does not have an upper limit on the number of ministers and deputy ministers. The issue is whether it is necessary or not necessary, affordable or unaffordable and acceptable or unacceptable since the President hardly delegates powers.
      Appointing people to meaningful positions in the cabinet is different from appointing them as tokens.
      The Prime Minister is referred to as “the so-called “Head of Government”. However, to open a simple football academy or a health center is done by presidential decree. Our Ministers including the so-called head of government are powerless since everything is done by presidential decrees.

    • SEPARATIST aka SECESSIONIST

      It is therefore evident that :

      1. Cameroon does not need a bloated cabinet.
      2. the title of “head of government” is for window-dressing purposes. The Ministers are only answerable to the President and do not receive instructions from the so-called “Head of government.
      3. Even the Director of cabinet and private secretary of the PM are appointed by presidential decrees.

      In sum,

      .* If the air we breathe were trappable, it would surely be regulated by presidential decree in Cameroon.
      * If the air we breathe were controllable, Biya’ regime would have installed metres in the nostrils of Cameroonians and compelled them to pay taxes on that air.
      * The enigma is: Why would someone in power arrogate to himself so much?