La CAN Cameroun 2021 reportée à 2022 à cause du coronavirus

VOA | La Confédération Africaine de Football (CAF) a annoncé mardi le report à janvier 2022 de la Coupe d’Afrique des Nations initialement prévue au Cameroun du 9 janvier au 6 février 2021, en raison de la pandémie de nouveau coronavirus.

“La santé est la priorité absolue”, a affirmé le président de la CAF Ahmad Ahmad lors d’une conférence de presse en visioconférence, en précisant que “le pic de la pandémie n’est pas atteint” dans plusieurs pays du continent africain.

“Le comité exécutif de la Confédération africaine de football a décidé de reporter la Coupe d’Afrique des Nations de 2021 à janvier 2022 en raison de la pandémie mondiale de Covid-19”, lit-on aussi dans un tweet de la fédération de football du Kenya.

Check Also

Gabrielle Aboudi : La Camerounaise s’acharne contre la CAF

Africa Top Sports | Gabrielle Aboudi Onguene, la star de la sélection dame du Cameroun …

2 comments

  1. In the current global competitive economy , Poor leadership can seriously affect National morales and even cause the countries bottom line to plunge. Bad leadership leads to poor public service retention and discourages the remaining employees, causing them to be much less productive than they would otherwise be under a strong decisive leader. Unfortunately, Cameroon is running on autopilot, even the few motivated ministers left in the country are under serious pressure to work reform miracles and make magic happen with little or no top management. I strongly believe that nothing good will happen unless , we as young Cameroonian citizens, look in the mirror , examine ourselves and choose a brand new breed of leadership that is up to the challenges of our time. The time is now.

  2. Dans l’économie mondiale concurrentielle actuelle, un mauvais leadership peut sérieusement affecter le moral national et même faire plonger les résultats nets des pays. Un mauvais leadership entraîne une mauvaise rétention de la fonction publique et décourage les employés restants, ce qui les rend beaucoup moins productifs qu’ils ne le seraient autrement avec un leader décisif fort. Malheureusement, le Cameroun fonctionne sur pilote automatique, même les quelques ministres motivés restés dans le pays sont soumis à de sérieuses pressions pour faire des miracles et faire de la magie avec peu ou pas de direction. Je suis convaincu que rien de bon ne se produira si nous, jeunes citoyens camerounais, ne nous regardons pas dans le miroir, ne nous examinons pas et ne choisissons pas une toute nou

Sed id, lectus consectetur neque. sit efficitur. mattis luctus Donec pulvinar