Home / Français / La crise sécessionniste a déjà coûté près de 1000 milliards FCfa à l’économie (rapport)

La crise sécessionniste a déjà coûté près de 1000 milliards FCfa à l’économie (rapport)

APAnews | Le Groupement inter-patronal du Cameroun (Gicam), dans son rapport consacré à la crise sécessionniste qui secoue le pays, soutient que cette situation d’instabilité a déjà coûté près de 1000 milliards FCfa à l’économie.

Sur les trois années que dure la crise sécessionniste anglophone, l’estimation sommaire porte à plus de 2 milliards FCfa les conséquences des «villes-mortes», de l’insécurité et des destructions diverses, l’arrêt des chantiers d’investissement public débouchant sur des manques à gagner importants en termes de chiffres d’affaires pour les entreprises, rapporte le document parvenu vendredi à APA.

En se focalisant sur 10 secteurs d’activités uniquement, les pertes sont estimées à près de 800 milliards FCfa, le secteur de la distribution étant le plus touché et l’insécurité ayant fait le lit des circuits d’approvisionnement informels dont plusieurs sont alimentés par les produits de contrebande.

Dans le même temps, le patronat estime à près de 18,5 milliards FCfa le montant des recettes perdues par l’État depuis le début du conflit en termes de recettes de l’impôt sur les sociétés, des redevances et autres taxes diverses.

Au total, le décompte quantitatif fait état de 159 jours de «villes mortes» dans le Sud-Ouest, et 141 dans le Nord-Ouest en 2017 et 2018, soit l’équivalent respectivement de 30,6% et 27,1% du total de jours ouvrés de ces années, ainsi que des pertes occasionnées représentant entre 20% et 30% du volume d’activités global.

Dans ce climat de terreur généralisée, les entreprises doivent s’adapter pour survivre, déplore le Gicam qui chiffre, au 30 septembre 2019, le bilan partiel des pertes déjà subies par les entreprises formelles, dans 9 secteurs d’activité, à près de 40 milliards FCfa.

À ceci, il convient d’ajouter le coût exorbitant des infrastructures publiques et établissements publics détruits, et dont le coût de la reconstruction pourrait avoisiner 500 milliards de FCfa, soit plus du tiers de l’enveloppe annuelle du budget d’investissement du Cameroun qui est d’environ 1300 milliards FCfa.

À l’arrêt des investissements publics, s’ajoute le manque à gagner pour les investisseurs conduisant à un fort impact sur l’énergie, les services, l’agro-industrie et les recettes fiscales. Face à la crise, les entreprises, qu’elles soient installées dans les régions sous conflit ou pas, supportent également des charges supplémentaires dues aux mesures d’adaptation indispensables.

Selon les données compilées par le patronat, l’insécurité qui sévit dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest a désormais des incidences économiques globales qui plombent lourdement l’économie nationale et doivent être prises au sérieux. Ainsi, selon les entreprises consultées, «86% d’entre elles annoncent que la crise dans ces régions a des répercussions négatives très importantes (50%), et importantes (36%) sur leurs activités».

Au 31 juillet 2019, indique le rapport, les pertes d’actifs, les destructions, pillages et vols avaient déjà coûté près de 40 milliards FCfa, la moitié représentant les pertes des entreprises agro-industrielles qui se retrouvent quasiment démunies, face aux attaques et dans l’impossibilité de sauvegarder leurs actifs, surtout le matériel végétal.

Depuis juillet 2018, la crise sécuritaire dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du Cameroun «prend les allures d’un véritable conflit larvé et de guérilla», constate le patronat pour qui il apparaît, «de plus en plus clairement, la volonté de certains acteurs d’instrumentaliser les répercussions économiques de la crise à des fins politiques.»

Check Also

Despite CDC’s activity shutdown, banana exports have been more dynamic in 2019 than in 2018

Business in Cameroon | In 2019, banana exporters operating in Cameroon shipped 204,320 tons of …

8 comments

  1. Inclusive dialogue is the only way out of this crisis. Popol think say ee over powerful.

  2. Fellow SC, we have not for enough yet. Imagin ours, who have been killed for no justified
    reasons. Remember the rape cases, lootings, school absenses etc etc on us. The worst is
    that, no one is following up on accountability on this. Gov`t can have its way to recover
    for the good of others, but not us SC, because the gov`t is busy blocking all our openings.
    To fight and win, we should therefore, do more damage that what has happened already
    eg. touch all french investments, drive or kill all french civil servants in our land etc etc.
    This, is the only remedy and the time sanity will be called by the international community,
    to our plight. Our of this, we are not yet complaining and npthing will stop what we are
    getting today, from the regime.
    Enablers, should be eradicated on daily basis.

  3. More grounduts and sticks Joshua. What ever you’ve been doing, double your efforts to supply groundnuts and sticks to them churches. That’s the only way we will chase out these genocidaires. More faya Amba boys. Let them keep plotting how to steal moneys and spend it on birthday bashes. Rubbish.

    • Wusai dis arda one comot again?

      We deserve wa president and predicament.

      Anglo dis, Franco dat, Amba s###…….keep on financing and making Anglos’ existence miserable, hell on earth.

      Banga man…

      • The way of peace is simple and easy but arrogant people can never find it.Mr.president does not want to humble himself and beg for paece.Why can he not even pay a visit to the NW.and SW Regions?

  4. What happened to “crushing the separatists” pa biya? Looks like you are getting crushed. There’s more bad news on the way; when you max out your borrowing machine, and cannot import food, gasoline, wine, palm oil or pay your workers and soldiers. Broke and no food will do wonders for your people. May you live long enough to show them “rigour” in difficulty times.

  5. When southern cameroonians complained- One arrogant idiot said “vous avez fais quoi?..Another arrogant idiot said Anglos are a cube od sugar..Some said they will go back home when they get hungry..Others said we will crush them in 3 weeks..Where are we today?..3 -4 years of a useless war, falling economy and the same idiots are going out to beg the international community for money to help build the same houses, schools and hospitals that their BARBARIC forces in the name of BIR burnt…

    What is the plan ahead mr Biya?..The old man, the dirty DESPOT on diapers with no brain and falling trousers is sleeping and waiting for MACRON to tell him what to do..In the mean time the rest of the ALOCOHLIC majority are waiting for bread and sardine..Only southern cameroon can save this country.

  6. Il n’y a.pas.de.probleme Anglophone

mi, ultricies Sed porta. Praesent justo eleifend