L’appel des enseignants anglophones pour protéger les écoles

RFI | Dans un communiqué, la confédération des enseignants anglophones du Cameroun s’alarme une fois de plus des effets dévastateurs du conflit en cours sur l’éducation. Son président lance un double appel au gouvernement et aux séparatistes.

Fer de lance de la protestation en 2016, avant que la crise se transforme en conflit armé, les enseignants font, quatre ans plus tard, un constat amer. Les attaques contre les enseignants et les écoliers continuent de se multiplier, en raison du boycott sur l’éducation imposé par les séparatistes.

Stephen Afuh, President de la PEATTU, Syndicat des enseignants de l’Autorité presbytérienne de l’éducation, lance un double appel : au gouvernement d’accélérer la mise en œuvre des réformes promises et censées permettre un retour à la paix, et aux séparatistes de cesser de prendre l’école en otage.

« Les conséquences de la crise sur l’éducation sont inimaginables, souligne Stephen Afuh au micro de Florence Morice, du service Afrique de RFI. Il y a très peu d’écoles qui fonctionnent et surtout dans les villes. Mais quand vous allez à la périphérie, dans les villages, toutes les écoles sont abandonnées et envahies par la végétation et les serpents. Cela va prendre un temps fou de remettre tout ca en état. »

« Il y a d’autres moyens sans paralyser l’école. »

« Je lance un appel aux séparatistes pour qu’il laissent les écoles fonctionner, poursuit le président de la PEATTU. Qu’ils donnent une chance à la paix et qu’ils n’utilisent pas l’éducation dans leur stratégie pour faire entendre au gouvernement leurs revendications. Il y a d’autres moyens sans paralyser l’école. Ils doivent réaliser que les enfants sont innocents et ont besoin d’éducation pour leur propre développement et pour le développement de leur pays lorsqu’ils seront grands. »

Check Also

Au Cameroun, le consulat de Russie au cœur d’une étrange affaire politico-financière

Le Monde | La représentation diplomatique a reçu des milliers de dollars d’une société écran …

porta. felis lectus diam Aliquam Nullam velit, Aenean dapibus dictum