Home / Français / Le Cameroun en croisade contre le pillage de ses forêts et le braconnage

Le Cameroun en croisade contre le pillage de ses forêts et le braconnage

APAnews | Le ministre camerounais de l’Administration territoriale (Minat), Paul Atanga Nji a demandé, à travers une note circulaire adressée aux gouverneurs de région, préfets et sous-préfets, de « diligenter les procédures disciplinaires et/ou pénales » à l’encontre des responsables impliqués dans l’exploitation forestière illégale et le braconnage.

Img : Le Cameroun en croisade contre le pillage de ses forêts et le braconnage
Paul Atanga Nji, se fondant sur une alerte du ministre des Forêts et de la Faune (Minfof), a évoqué des « collusions » et « indélicatesses multiformes, impliquant de nombreux chefs traditionnels, des élites, voire des autorités administratives » dans lesdites activités illicites.

Face à l’ampleur du phénomène, M. Atanga Nji a demandé aux responsables de bien vouloir veiller, chacun dans son unité de commandement, à la stricte application du régime des forêts et de la faune du pays.

Selon les résultats d’une étude publiés en mai 2016 par l’ONG Forêts et développement rural (Foder), le secteur des forêts et de la faune est l’un des plus touchés par la corruption au Cameroun. L’intensité de la corruption a été estimée à 7,27/10 en 2010, 6,44/10 en 2013, 5,13/10 en 2014 et 5,78/10 en 2015.

Cette enquête, intitulée « Échec des initiatives anti-corruption ou relâchement du Minfof en matière de lutte contre la corruption ? », présente un taux de corruption très élevé chez les magistrats, les élus locaux (députés et sénateurs), les autorités administratives, les communautés locales autochtones, le secteur privé ou encore la société civile.

Les bonnes pratiques issues des initiatives anticorruption n’ont pas systématiquement fait l’objet d’une institutionnalisation, observait alors l’ONG Forêts et développement rural.

En outre, a regretté le Foder, les autres points positifs obtenus dans le cadre de la lutte contre ce fléau n’ont pas été consacrés ou appropriés par le truchement d’actes juridiques. Cela a conduit à une baisse notable de confiance dans les instances du ministère des Forêts et de la Faune.

Check Also

Christophe Guilhou, nouvel ambassadeur de France au Cameroun

APAnews | Christophe Guilhou, 56 ans, diplômé de sciences politiques et de l’Institut des langues …

One comment

  1. lrc is crumbling. For once, Atangha Nji, has been honest and called a spade by it`s
    real name. Kudos boy, but you can never be forgiven. The next one, should be
    Elvis Ngole Ngole. We remember, that he was once upon a time, le ministre de foret.
    But Mr. Nji, daring to touch the honet nest, your price is on the way. Isn`t this forestry
    thing, part of why Ambalanders are being slaughthered and called names? And everyone
    knows, that that is Franck Biya`s heart. How dare you then? True, the devil can be
    ` two side cutlass sometimes`.

tristique ut libero consequat. luctus non vel, justo tempus velit, Aenean ut