Home / Français / “Le gouvernement a conduit le Cameroun à la catastrophe” (Joseph Mbah Ndam)

“Le gouvernement a conduit le Cameroun à la catastrophe” (Joseph Mbah Ndam)

Deutsche Welle | Les sécessionnistes gagnent du terrain dans les zones anglophones au Cameroun, et les populations continuent de déserter les villes et villages.

Hon. Joseph Mbah Ndam
Le député Joseph Mbah Ndam, vice-président de l’Assemblée nationale et membre du parti d’opposition SDF, estime que le Cameroun se trouve dans une impasse et déplore que la jeunesse des régions anglophones disparaisse dans les maquis pour se battre.

Joseph Mbah Ndam, vice-président de l’Assemblée nationale du Cameroun et député SDF du Nord-Ouest, originaire de la petite ville de Batibo, dresse un portrait apocalyptique: des villages désertés, des hôpitaux détruits dans les régions anglophones. Il accuse le gouvernement de Paul Biya d’avoir “conduit le Cameroun à la catastrophe”.

“Je dirais que le Cameroun se trouve dans une impasse”, dit-il à la DW. “Il n’y a plus de gouvernance dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest de notre pays. Il y a eu beaucoup de tueries, de part et d’autre. Nous avons perdu beaucoup de membres de nos forces de l’ordre et de l’armée. Nous avons perdu beaucoup plus nos jeunes, nos enfants qui ont pris le chemin du maquis. Et pendant deux ans que nous n’avons pas eu d’école, ces enfants sont devenus des drogués : ils sont en brousse, ils se constituent en armée, plusieurs armées, je dirais, parce que chaque coin dans ces deux régions a son armée.”

Joseph Mbah Ndam s’est rendu dans la région anglophone dont il est originaire. Il en est revenu choqué: “Je viens de Batibo, et je suis arrivé au village il y a moins de deux semaines”raconte-t-il.

“J’ai eu peur parce que Batibo a été déserté. Les herbes ont poussé partout. Il n’y a plus de population. Le seul hôpital de l’arrondissement qui servait a été détruit par l’armée. Je n’ai pas eu le courage d’aller vers la morgue parce que les corps qui étaient gardés dans la morgue ont tous pourri. C’est la scène que j’ai vécue à Batibo.”

“Je parle avec les larmes dans mes yeux”, confie-t-il avec émotion. “Parce que ce qui nous est arrivé, la situation dans laquelle le gouvernement nous a entraînés, est quelque chose que l’Histoire regrettera pendant longtemps.”

Check Also

Suisse ou Cameroun: Oberlin va devoir choisir

20 Minutes | Le Bâlois a été sélectionné par Clarence Seedorf. Entre la Nati et …

8 comments

  1. The main lesson from the Bruce Lee series was that an invading monster is fought by joint assault, not individual forces. The SDF had the golden opportunity to put that lesson into practice but selfish individualism took the upper hand. Belated lamentation, also known as weeping over spilled milk, has never helped.

    There was a time to walk out on the hoax and show the world its rotten underbelly. That time went by in cacophony.

  2. You see the power of social Media??? Social Media report stories in real time. This interview happened in B’da about 2 mos ago. Kudos to innovation like whatsaspp and Twitter and Facebook

  3. SDF is useless. Mr. Wirba said it and it is true. With SDF tacit approval, LRC has staged an unwinnable war on the people of Southern Cameroons. Mr. Depute of LRC resign Mr. Joseph Mbah Ndam and let your colleagues do same. You all do not represent SC anymore as we are no more part of the colony of LRC

  4. Sir Mbah Ndam as a vice president of the National Parliament what are your achievements ? all of you are similar to the CPDM dinosaur.

  5. Mbah Ndam, should go inrecord, to have openly, abandoned his people who gave
    him a mandate to defend them and give them some solace. Worse still, he relocated
    to the enermies camp and today he wants feeble minded individuals to continue to
    beleive in him. His people, should stone him when he comes back as a prodigal son,
    while those outside Batibo, should continue to wish him and his family badluck.
    He deserves it.

  6. Paul Biya would have to Open the people’s Palace, The Unity Palace, for Emergency Accommodation since He Refused Parliament to Debate on the Anglophone Crisis and Resolve the issue once and for All. What good is the parliament, The Senate and the Constitutional Counsel if non of them is allowed to Debate the main issues facing the country? .I guess they only exist to modify the constitution when the amendment favors the king.they keep singing Long live the King while their children and families suffer. Am crying my country Cameroon.

  7. Paul Biya devrait ouvrir le palais de l’unité, le palais de l’unité, pour le logement d’urgence car il a refusé au Parlement de débattre de la crise anglophone et de régler le problème une fois pour toutes. A quoi bon le parlement, le sénat et le conseil constitutionnel s’ils ne sont pas autorisés à débattre des principaux problèmes auxquels le pays est confronté? Je suppose qu’ils n’existent que pour modifier la constitution lorsque l’amendement favorise le roi. Je pleure mon pays le Cameroun.