Home / Français / Les violences se poursuivent en zone anglophone en plein dialogue national

Les violences se poursuivent en zone anglophone en plein dialogue national

APAnews | Un gendarme a été tué lundi matin dans la localité camerounaise de Bamenjin (Ouest) située à quelque 450 kilomètres de la capitale, Yaoundé, lors d’une attaque attribuée à des miliciens sécessionnistes venus de la région voisine du Nord-Ouest, a appris APA de sources sécuritaires.

Alors que s’ouvrait, le même jour dans la métropole politique, le Grand dialogue national en vue d’une sortie de la crise séparatiste, des renforts de soldats ont été déployés sur la zone limitrophe du département anglophone du Ngo-Ketundjia.

Dans la foulée, l’armée a annoncé avoir «neutralisé» trois combattants de la république autoproclamée d’Ambazonie à Munyengue et Owe, dans le Sud-Ouest, dont «le Général Obi», présenté comme l’un des auteurs d’exactions sur les civils et militaires dans la zone.

Pendant les opérations de ratissage, les soldats loyalistes ont affirmé avoir mis la main sur 301 munitions de chasse, détruit onze motos ainsi que sept positions jusque-là occupées par les insurgés.

C’est dans ce contexte de remontée de la violence que le corps décapité d’une dame, gardienne de prison principale dans le chef-lieu du Nord-Ouest, à Bamenda, a été trouvé aux encablures de la ville.

Au cours du week-end, apprend-t-on, elle rentrait des obsèques d’un proche lorsqu’elle a été kidnappée par une bande armée qui l’a égorgée, avant d’abandonner ses parties sectionnées sur la voie publique.

Lundi, les mêmes sources sécuritaires indiquaient être sans nouvelles d’une vingtaine de passagers d’un véhicule de transport interurbain interceptés quelques heures plus tôt par des hommes armés et conduits vers une destination inconnue.

À l’ouverture des travaux du Grand dialogue national à l’initiative du président Paul Biya, le Premier ministre Joseph Dion Ngute s’est dit satisfait de l’ardent désir, à travers ces assises de cinq jours, de tous les Camerounais épris de paix et de vivre ensemble.

Insistant sur l’urgence de garantir à la jeunesse du pays un bel avenir, il a plaidé pour la responsabilité de tous les acteurs sociopolitiques à contribuer à la construction de l’édifice national.

«Je mesure notre responsabilité historique face à nos enfants. Ce dialogue nous offre l’occasion de transcender nos diversités culturelles, a déclaré le chef du gouvernement. Il nous appartient désormais de décider de quelle façon nous voulons entrer dans l’Histoire », a-t-il souligné.

Check Also

Basket: Pascal Siakam devient le sportif africain le mieux payé en NBA

APAnews | L’international camerounais, Pascal Siakam, 25 ans, a renouvelé son contrat pour 4 ans …

7 comments

  1. Tout ce que nous demandons est clair et net.
    *Les termes de la séparation. POINT*
    2 seperate states en bons voisins.
    English = Southern Cameroons (AMBAZONIA)
    French = La republique francophone du Cameroun

  2. Let them keep dreaming that this fiasco called national dialogue will resolve anything. Biya is a time waster, a money hole, a reclusve with no sense of responsibility but for what ever reason this mortal being prefers to sacrifice people’s lives to achieve some lofty and meaningless goal that I find absolutely impossible to comprehend. How can you be solving a problem when you are not dialoguing with the one that is posing you problems in the first place? He asked dialogue with who when the those he should be dialoging with are held in his hellish durgeons. This man is suffering from severe dementia and learned people like Dion Ngute prefer to soil their gifted intellectual acumen by associating with this charade. The war will go on, againsts all our desires and wish as a result.

  3. Ever heard “playing to the gallery”?
    Grand national dialogue provides the most eloquent answer to the million dollar question:

    “Dialoguer avec qui?” from master dribbler.

  4. Biya, is interested in killing all the youths, because they dare protest against him.
    This shamefull act, he can not handle. Hence, even if his `grand national dialogue`,
    calls for a withdrawal of his troops, it will fall on deaf ears.
    The man who answers, that he doubles as president and father of the nation, has
    no other escape route from this whole disgrace in his dictatorial rularship, than to
    kill to remain in power, until his dying day. It is a waste of time, for any right
    thinking man, to participate in this charade.
    While fools are busy disturbing themselves in a failed dialogue, he is relaxing and
    planning more horror and destruction.

  5. Are we really a doalogue..
    or it is a BIYALOGUE…
    Or a monologue…?
    HAve a look and you will see same people who never accepted there is an Anglophone problem..
    Today they want to come up and look for solutions of A PROBLEM THAT NEVER EXISTED???

    The rest of the old faces are sleeping…
    Its 2019..Lets send all these old people home..
    Its time for them to take care of their grand children..
    Spend some quality time with your families at home and leave this politics for young people…

    This chop broke pot thives no di tire?..Wehhhh..

Donec ut ipsum amet, at vel, neque. lectus elit.