Home / Français / Libération de 39 prisonniers politiques camerounais

Libération de 39 prisonniers politiques camerounais

APAnews | Le tribunal militaire de Yaoundé, la capitale du pays a annoncé la mise en liberté immédiate, dans la nuit de vendredi à samedi, de 39 militants du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc, opposition), arrêtés en fin janvier 2019 pour manifestation illégale.

Pour «insuffisance de charges», cette cour a également ordonné le classement de la procédure les concernant, décidant, par contre, le maintien en détention du leader de la formation, Maurice Kamto ainsi que 8 de ses proches collaborateurs, accusés d’«insurrection, hostilité contre la patrie, rébellion, réunion et manifestation, attroupement à caractère politique, complicité d’outrage au président de la République, complicité de dégradation des biens publics ou classés, complicité de destruction de biens publics ou privés».

Le tribunal militaire, s’estimant compétent en la matière, a également estimé suffisantes les charges contre une centaine d’autres militants du Mrc, dont 29 de leurs camarades avaient déjà écopé de 12 mois d’emprisonnement en mars dernier pour «attroupement» et «manifestation illégale», alors que 11 autres étaient déclarés non coupables.

Arrivé en deuxième position à l’issue de l’élection présidentielle du 7 octobre 2018 derrière le président Paul Biya, Maurice Kamto avait lancé une série de manifestations pacifiques, dénommées «marches blanches» à travers le Cameroun, pour dénoncer «le hold-up» du pouvoir audit scrutin.

Check Also

What Led Asylum-Seekers From Cameroon To Tijuana? [+audio]

KPBS | Last week, a group of about 50 asylum-seekers from Cameroon protested the immigration …

2 comments

  1. I hope this my post is also held for moderation. Nothing will stop the truth.
    We are free men and women, nobody can stop us from exercising that freedom

  2. Funny.
    Why should laxrepublique allow an anxglophone conference which will only officialise what everyone knows viz. That a majority of anxglophones can see how well Anxglophone countries are developing, better than frxancophone countries and certainly want nothing to do with Laxrepublique.
    If a conference confirms this the government of laxrepublique will be put on the back foot. That conference must be forbidden at all cost.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

 characters available

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

amet, elit. et, Curabitur mattis sit ipsum eleifend Aenean libero. lectus