L’opposant camerounais Maurice Kamto dénonce le harcèlement de ses partisans au Gabon

RFI | L’opposant camerounais, Maurice Kamto a adressé vendredi 21 août une lettre à l’ambassadeur du Gabon au Cameroun pour dénoncer le harcèlement, l’incarcération, la torture physique et morale de ses militants au Gabon. Il exige la libération de son secrétaire de la fédération départementale du Gabon, détenu dans les services de la contre ingérence à Libreville.

Avec notre correspondant à Libreville, Yves-Laurent Goma

Dans sa lettre, Maurice Kamto accuse l’ambassadrice du Cameroun au Gabon d’être l’instigateur du harcèlement de ses militants en territoire gabonais. Cette pression aurait débuté au lendemain du scrutin présidentiel de 2018 au Cameroun, pour lequel Maurice Kamto continue de revendiquer la victoire. Edith Félicité Noëlle Adoua Ateba, ambassadrice camerounaise actuellement absente de Libreville, était injoignable pour répondre à ces accusations.

Cependant, un représentant au Gabon du RDPC, le parti du président Paul Biya, affirme avoir appris l’incarcération de Serge Sihonou, le secrétaire fédéral du parti de Maurice Kamto au Gabon. Selon lui, cette nouvelle incarcération serait la deuxième pour non-respect des lois en vigueur dans son pays d’accueil.

Côté gabonais, aucun officiel n’a été disponible. Une source proche du ministère de l’Intérieur reconnait toutefois la présence d’activistes politiques camerounais, sans préciser le parti, à Libreville et Oyem à la frontière avec le Cameroun.

Check Also

Au Cameroun, le consulat de Russie au cœur d’une étrange affaire politico-financière

Le Monde | La représentation diplomatique a reçu des milliers de dollars d’une société écran …

sed dolor. ultricies massa mattis nunc dapibus Nullam felis accumsan eget elit.