Lutte contre le tourisme sexuel : le Cameroun engagé

Cameroon Tribune | Le ministre d’Etat Bello Bouba Maïgari l’a réitéré hier à Ngaoundéré lors de la Journée mondiale pour un tourisme responsable. Il a également installé les gestionnaires du Lac Tison réhabilité.

C’est dans la salle polyvalente du site touristique lac Tison, un lac de cratère qui change de couleurs au cours de la journée que le ministre d’Etat, ministre du Tourisme et des Loisirs, Bello Bouba Maïgari a été accueilli hier à Ngaoundéré. C’était à l’occasion de la 15e édition de la Journée mondiale pour un tourisme responsable placée sous le thème : « Non au tourisme sexuel, crime sans frontière. » Cérémonie au cours de laquelle les membres du comité provisoire de gestion de ce site touristique avec pour président Oumarou Sanda, par ailleurs délégué régional du Tourisme et des Loisirs pour la région de l’Adamaoua ont été installés.

En présence du gouverneur de la région, Kildadi Taguiéké Boukar, le ministre d’Etat a rappelé le rôle déterminant que joue le tourisme en dépit de la pandémie à coronavirus. Dans l’économie mondiale en général et l’économie nationale en particulier, il contribue à plus de 3% au produit intérieur brut (PIB). « Avec sa chaîne d’industrie et des services touristiques, le tourisme constitue l’un des leviers majeurs de création de richesses, d’emplois et de lutte contre la pauvreté », a relevé le Mintoul.

Au regard des multiples avantages que revêt le tourisme, les pratiques irresponsables et incontrôlées de l’activité touristique portant atteinte à l’éthique et aux bonnes mœurs ont été fustigées. Ceci avec un zoom sur le tourisme sexuel qui induit la marchandisation du corps humain et qui se nourrit de la vulnérabilité et de la naïveté des victimes. Des victimes qui se recrutent au sein de la jeunesse. « Le gouvernement met un point d’honneur sur le réarmement moral de la population et c’est pourquoi cette pratique doit être dénoncée et condamnée par tous », a martelé Bello Bouba Maïgari.

Pour lutter contre ce fléau, le Mintoul a lancé un appel aux autorités administratives, judiciaires et religieuses, aux personnalités politiques et associatives, aux leaders d’opinions de tout bord de la région afin qu’ils s’impliquent dans la prévention et la maitrise de ce phénomène. « Les opérateurs économiques du secteur  ne doivent pas se rendre complice de cette pratique qui foule au pied la dignité humaine et qui pourrait ternir l’image du tourisme camerounais », a-t-il conclu.

Face aux menaces environnementales qui pèsent sur le tourisme, il a été demandé de veiller sur   la dégradation de l’environnement, la destruction du milieu naturel et la raréfaction des ressources qui pourraient mettre en péril le devenir  des communautés hôtes. Une façon de mettre en musique la dynamique du développement durable dans tous les domaines de cette activité. Cette approche sera désormais matérialisée par le comité provisoire de gestion du lac Tison, puisque 300 millions de F ont permis sa réhabilitation. Il est prévu un montant de 10 millions cette année pour alimenter le site touristique en eau potable.

Check Also

Angola and Cameroon to meet in African Women’s Handball Championship final

Inside The Games | Angola and Cameroon will meet in the final of the African …