Home / Français / Mvoué, “fils de” mais pas que…

Mvoué, “fils de” mais pas que…

  • Steve Mvoué est le chef d’orchestre de l’équipe du Cameroun U-17
  • Il est aussi le fils d’une légende du football féminin camerounais
  • Au micro de FIFA.com, il parle d’elle, de lui, et du rendez-vous qui l’attend

FIFA | La nouvelle a fait grand bruit au Cameroun. Grand absent de la Coupe d’Afrique des Nations de la CAF U-17 2019, Etienne Eto’o, rejeton de Samuel, a été convoqué par sa fédération pour participer à la Coupe du Monde U-17 de la FIFA, Brésil 2019. Cela promet, d’autant que les “fils de” semblent bien réussir à ces Lionceaux Indomptables. Steve Mvoué en est la preuve !

Fils de Régine Mvoué, première capitaine de l’histoire des Lionnes Indomptables, et frère de Stéphane Zobo, grand espoir du Toulouse FC, Steve Mvoué est le capitaine de la sélection. Il en est la star aussi. Victorieux de la CAN U-17 2019 avec son équipe, il a illuminé le tournoi de son talent et a été élu meilleur joueur du tournoi.

Steve Mvoué en Bref
Né le 02/02/2002
Taille : 1m85
Poste : Milieu offensif
Club : AS Azur Star
Modèle : Paul Pogba

“Ce titre de meilleur joueur du tournoi m’a fait plaisir, mais ce qui m’a vraiment comblé, c’est le titre de champion d’Afrique,” explique-t-il à l’évocation de ces récompenses. “La récompense individuelle, je ne la dois qu’à notre collectif. J’en suis évidemment fier. Mais pour devenir un grand joueur, j’ai conscience qu’il y a encore du chemin à parcourir et du travail qui m’attend…”

En plus d’être talentueux, le garçon est humble. Il a été élevé à la bonne école. Légende du football féminin camerounais, sa maman sait mieux que quiconque combien la route vers le haut niveau est longue et sinueuse. Steve ne s’en cache pas, elle joue un rôle primordial dans sa carrière. Il avoue d’ailleurs toujours vivre chez elle. “C’est mon modèle, c’est grâce à elle que je joue au foot,” confie-t-il. “D’ailleurs, elle m’entraîne toujours aujourd’hui !”

Avant même ses brillantes prestations à la CAN U-17, Mvoué a été évidemment invité par de nombreux clubs européens à les rejoindre. Mais pas question pour l’instant de succomber aux sirènes européennes. Pas même à celle des grands clubs locaux. Non, Steve a pour l’instant choisi de rester à l’AS Azur Star de Yaoundé, centre de formation fondée il y a quelques années par sa maman.

Il y a tout de même un collectif qu’il a accepté de rejoindre outre celui des Lionceaux et de son club… celui des Lions Indomptables ! Dans la foulée de sa CAN U-17 réussie, le sélectionneur Clarence Seedorf a effectivement convoqué le prodige, en mai 2019, et en a fait le premier joueur de 17 ans à intégrer les “A” depuis un certain Samuel Eto’o.

Les Lions, une grande famille

“J’ai été très bien accueilli. J’avais déjà, auparavant, eu l’occasion de rencontrer Zambo Anguissa , Ambroise Oyongo , Jack Zoua et André Onana… Cela a facilité mon intégration. Mais les autres ont été très gentils” raconte-il. Rien d’étonnant, les Lions Indomptables forment une grande famille. Les Biyick (André-Kana, François-Oman, Jean-Armel), les Matip (Joel et Marvin), et les Song (Rigobert et Alex) peuvent en témoigner. Et également, désormais, les Mvoué.

Mais en attendant de pouvoir étrenner la tunique des A, Steve aura l’occasion d’arborer à nouveau celle des U-17, à l’occasion de Brésil 2019. Et elle lui va encore bien : “Je prends énormément de plaisir à évoluer avec cette équipe” confirme-t-il. “Nous sommes des guerriers. On ne lâche jamais rien. Mais c’est un minimum pour réussir dans une compétition telle que la Coupe du Monde U-17 !” Oui, il faut du talent aussi. Mais avec Mvoué, le Cameroun n’en manquera pas !

 

Check Also

Sinistres et crise anglophone en vedette dans les journaux camerounais

APAnews | -Yaoundé (Cameroun) De notre correspondant : Félix Cyriaque Ebolé Bola – Un vent …

2 comments

  1. Keep up boy . work hard . You have the potential s to become a future For like player. All depends on now- Work work work

  2. I mean playing similar to the late Foe

commodo ipsum Donec nec nunc neque. dictum id suscipit velit,