Home / Français / Non, le ministre camerounais Atanga Nji n’a pas demandé pardon pour les atrocités qu’il aurait commises dans les deux régions anglophones

Non, le ministre camerounais Atanga Nji n’a pas demandé pardon pour les atrocités qu’il aurait commises dans les deux régions anglophones

Capture d’écran Facebook prise le 23/09/2019

AFP | Une vidéo partagée près de 1.000 fois en trois jours sur Facebook est censée montrer le ministre de l’Administration territoriale (Minat) du Cameroun, demandant pardon pour les atrocités qu’il aurait commanditées et commises dans les deux régions anglophones du pays. Faux, il exhorte les groupes armés indépendantistes à demander pardon pour des exactions qu’ils auraient commises dans le nord-ouest et le sud-ouest du pays.

Les régions du nord-ouest et du sud-ouest sont, depuis 2017, le théâtre de fréquents affrontements entre l’armée et des groupes séparatistes qui revendiquent l’indépendance de cette partie anglophone. A ce jour, ces affrontements armés ont fait plus de 2.000 morts, selon Human Rights Watch. Plus de 530.000 personnes ont dû quitter leur domicile, selon l’ONU.

Nous avons écouté la vidéo de 13 secondes qui circule aussi sur Twitter et, traduit de l’anglais au français, on entend le ministre dire : “Je suis désolé pour ce que j’ai fait. Je suis désolé d’avoir tué des innocents camerounais. Je suis désolé d’avoir violé des jeunes filles. Je suis désolé d’avoir commis des atrocités. Mais Dieu tout-puissant me pardonne.”

Ce que dit intégralement le ministre

Quelques internautes sceptiques commentent cette publication et notent que la vidéo présentée a été tronquée. Un internaute a donne un lien Facebook pour retrouver la vidéo intégrale.

En suivant ce lien, nous avons effectivement retrouvé la version longue de cette vidéo sur la page Facebook de la télévision nationale, Crtv. Elle dure 1’32 secondes. Le ministre y déclare à haute voix: […] “Mais ceux-là qui demeurent dans la brousse – allusion aux jeunes enrôlés par les forces séparatistes communément appelés “Ambazoniens”- ont la possibilité de se repentir. Etant donné que vous souhaitez vous repentir, le président Paul Biya vous a donné l’arbre de la paix. Cet arbre de la paix. Vous devez déposer les armes et vous rapprocher de l’administration locale”.

#CmrDialogue

Minister of Territorial Administration, Paul Atanga in Bamenda to distribute government's aid to the internally displaced. He calls on Parents to encourage their children to come out of the bushes and take part in nation building.

Posted by CRTVweb on Thursday, September 19, 2019

l rajoute que: “Le Premier ministre, chef du gouvernement, était ici (du 10 au 12 mai 2019, ndlr). Il a délivré le même message: déposez vos armes et allez rencontrer les autorités administratives locales. Dites-leur: Je suis désolé pour ce que j’ai fait. Je suis désolé d’avoir tué des innocents camerounais. Je suis désolé d’avoir violé des jeunes filles. Je suis désolé d’avoir commis des atrocités. Mais Dieu tout-puissant me pardonne.”

Cette vidéo a été prise le 19 septembre 2019, alors que le Minat, Atanga Nji, était en visite à Bamenda, chef-lieu de la région du Nord-ouest. Il y séjournait pour distribuer des matelas, couvertures et denrées alimentaires, aux déplacés internes de la crise anglophone.

Dialogue national

Les paroles du ministre sont ainsi détournées dans un contexte où le gouvernement camerounais prépare un “grand dialogue national” pour une sortie de crise. Comme relayé dans cette dépêche de l’AFP, si quelques figures anglophones ont salué cette initiative, la plupart des séparatistes, radicaux comme modérés, ont d’ores et déjà annoncé qu’ils n’y prendraient pas part.

EDIT 24/09 : titre modifié et google claim-check ajouté

Check Also

Cameroon Separatist Fighter Names Himself ‘King’ of Southwest District

YAOUNDE VOA | There is outrage in Cameroon after a separatist fighter who chased several …

6 comments

  1. Everyone knows he did not apologise, that he was telling separatists to drop down their guns and apologise for their crimes.

    Rather the message being circulated points to the fact that the crimes this ex-convict is talking about are the same crimes he is guilty of committing. Atanji used to turn up in Bamenda and will send out his scouts to rally young girls to spend time with him in Ayaba hotel.

    This is not something I am making up, but one that came to my attention because a girl I ended up dating was also called up many years ago. If Cameroon wasn a strong democracy there is no way he would ever have been appointed a minister with all the dirt he has left on his blasphemous tracks. This man symbolises the shambolic failed rule of the seasoned reclusive dictator, Biya!

  2. The GOC spent more than 500.000.000 FCFA in the so-called EFFECTIVE SCHOOL RESUMPTION campaign.
    Newspaper editors were given millions to lecture Southern Cameroonians that education is a human right.
    Ex-convict and school dropout Atanga Nji even appeared in a video begging children to go to school. However, he “forgot” to tell the children that the RIGHT TO LIFE is more important than the RIGHT TO EDUCATION. He “forgot” also to tell the children that LRC terrorists were using schools in SC as barracks. Due to the militarized environment, the LRC so-called EFFECTIVE SCHOOL RESUMPTION campaign failed PANTS ON FIRE. Ex-convict Atanga Nji and his GOD, Dictator Biya, have never apologised for wasting taxpayers money. They knew or at least should have known that……

    • …… their so-called EFFECTIVE SCHOOL RESUMPTION campaign and a militarized environment are mutually exclusive.

      As if that was not enough, the CPDM crime syndicate have started another futile campaign called GRAND NATIONAL DIALOGUE.
      It is common knowledge for any dialogue to be successful, the parties MUST agree on the agenda, the place, a NEUTRAL referee. That notwithstanding, Dictator Biya has SINGLEHANDEDLY imposed the agenda, the chairman, the place, the time, etc.
      However, the BULU Dictator and his CPDM crime syndicate want the world in general and citizens of LRC to accept that the MONOLOGUE is indeed a dialogue.
      Of course, BIYALOGUE will fail PANTS ON FIRE. The situation in SC has worsened weeks after government’s call for a national dialogue.

      THE FUTURE IS PREGNANT!!!!!!

    • Vos sources sont Facebook et *on*? Sérieusement?

  3. Atanga Nji Paul is the wrong messenger!!!!!!!! A school dropout who finds himself “up there” after spending time “down there” is no role model, lacks credibility.

  4. Atanga Nji Paul is a criminal con man who became a killer for Paul Biya and was.rewarded with the post of a minister.

Donec consectetur luctus libero. ipsum mattis elementum quis, efficitur. libero