Home / Français / Proclamation des résultats de la présidentielle au Cameroun [+vidéo]

Proclamation des résultats de la présidentielle au Cameroun [+vidéo]

VOA | Le Conseil constitutionnel camerounais a commencé lundi matin à proclamer les résultats officiels de la présidentielle du 7 octobre, dont le président Paul Biya est le grand favori, au moment où, selon des témoignages, des coups de feu étaient échangés à Buea, capitale de la région anglophone du Sud-Ouest.

“C’est un grand plaisir pour le Conseil constitutionnel de vous accueillir dans cette auguste salle à l’occasion de la proclamation des résultats de l’élection du président de la République”, a déclaré Clément Atangana, président du Conseil constitutionnel, en ouvrant la séance à 11 heures (10 heures GMT), retransmise en direct sur les médias d’Etat.

Au Cameroun, le Conseil constitutionnel étudie les recours post-électoraux avant de proclamer les résultats officiels quinze jours après le scrutin. Ils ne peuvent plus alors être contestés.

En 2011, lors de la dernière présidentielle, la proclamation avait duré près de huit heures.

Au moment où commençait la proclamation des résultats, des coups de feu étaient entendus à Buea, la capitale de la région du Sud-Ouest, frappée depuis un an par un conflit meurtrier entre des séparatistes anglophones et l’armée, ont rapporté des témoins à l’AFP.

“On a entendu beaucoup de coups de feu ce matin”, a déclaré un habitant de Buea. Les coups de feu provenaient des quartiers Mile16 et Great Soppo, qui ont déjà été le théâtre d’affrontements entre les séparatistes et l’armée dans le passé, selon un autre témoin.

Dans les deux régions anglophones (Sud-Ouest et Nord-Ouest), l’armée a été déployée en nombre pour combattre des groupes épars de séparatistes qui réclament leur indépendance.

Pour l’élection présidentielle, Yaoundé avait prévu à Buea un fort “renforcement sécuritaire” et un “plan de défense” de la ville pour contrer les attaques et permettre aux habitants de voter, selon un gradé de haut rang de l’armée camerounaise.

Moins de 15% des inscrits ont voté dans le Sud-Ouest, selon les chiffres de la Commission nationale de décompte des votes, et 5% dans le Nord-Ouest.

Avant d’entamer la proclamation des résultats, le Conseil constitutionnel avait étudié depuis mardi 18 recours post-électoraux, qu’il a tous rejetés.

Les trois principaux candidats de l’opposition -Maurice Kamto, Joshua Osih et Cabral Libii- avaient introduits des recours en annulation partielle ou totale du scrutin, dénonçant des “fraudes massives et systématiques”.

Maurice Kamto, qui a revendiqué sa victoire, au lendemain du scrutin, avait déposé un autre recours demandant la récusation de six membres du Conseil constitutionnel, les accusant d’être membres ou proches du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC, au pouvoir).

Paul Biya, 85 ans, est au pouvoir depuis 35 ans.

Avec AFP

Check Also

Les compagnies internationales menacent de boycotter l’aéroport de Yaoundé

L’ambassade des États-Unis au Cameroun a émis une «alerte» faisant état d’une menace de suspension, …