Qui est le “patient zéro” du virus du sida?

RMC | PORTRAIT DE POINCA – Nicolas Poincaré est revenu mardi sur le “patient zéro” du sida. Contrairement à ce qu’on a longtemps cru, il s’agirait d’un soldat français ou belge, contaminé au Cameroun en 1916, après avoir chassé un chimpanzé.

Le premier malade du sida, celui que l’on appelle le patient zéro, pourrait être un soldat français ou belge contaminé au Cameroun en 1916. C’est la thèse d’un des meilleurs spécialistes de l’origine du sida: le professeur canadien, Jacques Pépin. Il avait déjà identifié le Cameroun comme étant le lieu où le virus du sida est passé du singe à l’homme. Aujourd’hui, il va plus loin dans ses explications.

Le soldat au doigt coupé

En 1916, le Cameroun est une colonie allemande, et la France et la Belgique, en guerre contre l’Allemagne, décident d’envahir le pays. Une colonne de 1.600 soldats belges et Français quitte le Congo belge et s’installe dans le village camerounais de Moloundou. Pour s’alimenter, ces soldats chassent les chimpanzés. Un de ces soldats, français ou belge, s’est alors blessé en dépeçant un singe. Le chercheur canadien l’appelle “le soldat au doigt coupé”.

A la fin de la guerre, les militaires retournent au Congo belge et en particulier à Léopoldville, ancien nom de Kinshasa. C’est là que le soldat français ou belge au doigt coupé a ensuite commencé à transmettre le virus, à partir de 1918.

Le virus se transmet à partir de 1918 et explose en 1980

Pendant des décennies, le sida s’est répandu, mais à un rythme très lent. Puis l’épidémie se propage lorsque la ville de Kinshasa a vu sa population exploser, passant de quelques milliers à 14 millions d’habitants, avec surtout des hommes immigrés venus de toute l’Afrique, et qui repartent ensuite.

Au début des années 1960, le virus gagne Haïti, importé par un jeune employé de laboratoire. Puis il arrive à New York en 1970 et à San Francisco en 1975. C’est là que l’épidémie explose, en 1981, parmi la communauté homosexuelle et les toxicomanes. On avait alors identifié Gaétan Dugas, un steward québécois, comme étant le patient zéro. Il aurait ramené le virus d’Haïti.

La thèse du “patient zéro” remise en cause récemment

Ce n’est que très récemment que l’on a prouvé que le virus était arrivé aux Etats-Unis bien avant que le steward le ramène. Les épidémiologistes ont ensuite régulièrement progressé dans la connaissance des origines de cette maladie. Ils ont démontré que la transmission de ce virus de l’homme à l’animal datait des années 20 et que des chasseurs l’avaient certainement contracté au Cameroun. Tout cela était vrai, mais on ne savait pas en revanche que ces chasseurs n’étaient pas africains. Ils étaient donc belges et français : des soldats de la première guerre mondiale, perdus et affamés.

Check Also

Former French President Nicolas Sarkozy sentenced to jail in historic ruling

Paris (CNN) A French court on Monday sentenced former President Nicolas Sarkozy to three years …

ultricies venenatis, felis ut eleifend vulputate, efficitur. consequat. elementum dictum Praesent ipsum