Roland Maxime Ak’a Ndi’i prend les rênes du Chantier naval et industriel du Cameroun, suite au décès d’Alfred Nforgwei

Investir au Cameroun | Au sortir d’un conseil d’administration extraordinaire tenu le 26 juin 2020 à Douala, Roland Maxime Ak’a Ndi’i (photo) a été nommé au poste de directeur général du Chantier naval et industriel du Cameroun (CNIC), en remplacement d’Alfred Nforgwei Mbeng, décédé.

Administrateur civil principal dans le civil, le nouveau directeur général du CNIC sera secondé par Webnjoh Abel Bobuin Bisiya. Cet ingénieur de l’aéronautique civile hérite du poste de directeur général adjoint de cette entreprise publique en proie à d’énormes difficultés financières.

En raison de ces difficultés, qui perdurent depuis bientôt 10 ans, le top management du CNIC s’est trouvé obligé de licencier 270 employés pour motif économique en janvier 2018, dans le cadre d’un plan de redressement prescrit par le gouvernement.

Cette décision a eu pour conséquence de raviver le malaise devenu permanent au sein de cette entreprise. En effet, depuis belle lurette, la vie au CNIC se résume aux arriérés de salaires et autres mouvements d’humeur des employés.

Tout ceci est consécutif à la baisse drastique du chiffre d’affaires de cette entreprise publique, lequel indicateur est passé de 40 milliards de FCFA il y a 10 ans, à seulement environ 3 milliards de FCFA ces dernières années.

Check Also

Paul Biya entérine un vaste mouvement au sein de la magistrature

Jeune Afrique | Le président camerounais a présidé lundi une session du Conseil supérieur de …

Lorem venenatis neque. leo. ultricies in Donec felis