Home / Français / RSF accentue la pression à Paris pour la libération du journaliste Amadou Vamoulké
Amadou Vamoulke dans sa cellule à la prison de Kondengui

RSF accentue la pression à Paris pour la libération du journaliste Amadou Vamoulké

APAnews | L’Assemblée nationale française, sous la houlette de Reporters sans frontières (RSF) a abrité, mardi, une conférence de presse destinée à demander la libération immédiate de l’ancien dirigeant de la radiotélévision publique camerounaise (CRTV), Amadou Vamoulké, poursuivi pour des faits de détournement de près de 27,8 milliards FCFA, a appris APA auprès de cette organisation de défense des médias.

Lors de cette rencontre, les élus Sébastien Nadot et Eric Coquerel ont annoncé leur intention de solliciter un rendez-vous auprès de la présidence de la République et du ministère des Affaires étrangères, afin d’évoquer la situation du détenu et n’ont pas exclu pas d’envoyer une délégation parlementaire au Cameroun.

Incarcéré depuis plus de 30 mois, le concerné doit comparaître pour la 17ème fois le 1er mars prochain devant le Tribunal criminel spécial (TCS), les audiences précédentes n’ayant parfois duré qu’une poignée de minutes.

En fin janvier dernier, 9 parlementaires français, issus de différentes sensibilités politiques, avaient déjà adressé une lettre au président Emmanuel Macron et au ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, leur demandant d’user de «leurs relations diplomatiques privilégiées afin d’assurer la réhabilitation et la libération la plus rapide possible» du journaliste.

Pour le Quai d’Orsay, «l’accusation n’a pas apporté de preuve de la pertinence de son action», le gouvernement français assurant par ailleurs qu’il suivra «avec la plus grande attention» les conclusions du groupe de travail sur la détention arbitraire des Nations Unies, l’ONU, saisi depuis le 16 janvier 2019 par RSF sur le cas Vamoulké, aux affaires entre 2005 et 2016.

Selon le responsable du bureau Afrique de cette organisation, Arnaud Froger, évoquant une «cabale judiciaire», «le caractère arbitraire et politique de la détention de ce journaliste ne fait aucun doute et les soutiens pour demander sa libération dépassent largement les frontières du Cameroun».

Check Also

Fonctionnement des pylônes de Bakassi: les clarifications du Mindef

Cameroon Tribune | Lors des questions orales vendredi dernier devant les députés, Joseph Beti Assomo …

4 comments

  1. That bed is 100X more comfortable than my dorm bed tho.

    Biya has got his own good side too you know!…

  2. They are appealing to the governor general incharge of Cameroon,
    to release one of theirs. How thieves do their thing.

  3. Apprete un lit étage pour Kamto et Mebe Ngo’o.
    Kondengui, la 11e region du Cmr commence à etre surpeuplée!…
    Tous les bandits du MRC qui se sont permis à vendaliser les Ambassades du Cmr, tenez vous tranquilles, votre compte sera bientot reglé.
    “La force de l’expérience ” n’est juste pas un simple slogan.
    7ans et plus…vous allez confirmer.

elit. massa neque. Phasellus tempus fringilla ut