Une opération de l’armée paralyse la ville camerounaise de Bamenda, capitale des anglophones

VOA | L’armée camerounaise a entamé mercredi à Bamenda, chef-lieu de la région anglophone du Nord-Ouest, une “opération de sécurisation” contre les combattants séparatistes de la ville, paralysée par l’opération militaire, selon des habitants joints par l’AFP.

L’armée avait annoncé mardi “aux populations de la ville de Bamenda et ses environs (…) que les forces de défense et de sécurité ont engagé une opération spéciale de sécurisation de la ville”, baptisée “Bamenda Clean”.

Alors qu’un violent conflit entre l’armée et des séparatistes secoue depuis 2017 le Nord-Ouest et le Sud-Ouest, les deux régions à majorité anglophone du Cameroun, c’est la première fois que le gouvernement annonce une telle opération à Bamenda.

“Les marchés et les rues sont déserts”, a témoigné mercredi un fonctionnaire, qui a réclamé l’anonymat. Si les taxis, moyen de transports privilégiés, avaient déserté le centre-ville, quelques voitures privées et bus circulaient, a-t-il ajouté.

Plus loin du centre administratif, un habitant affirmait n’avoir pas “pu quitter la maison de toute la matinée car dans (son quartier), même les petits commerces ont fermé leurs portes”. “Je n’ai vu personne aller aux champs, au marché ou rejoindre son bureau”, a-t-il précisé.

Un autre habitant a ajouté avoir assisté à une descente de l’armée.

Le maire de la ville de Bamenda et le préfet du département dont elle est le chef-lieu avaient pris samedi des décisions de restriction de la circulation des motos-taxis, interdites dans le centre-ville.

Une rumeur reprise par des médias locaux a indiqué qu’en réaction, des forces séparatistes avaient intimé aux habitants de Bamenda de ne pas circuler, même en automobile.

Aucune branche du mouvement indépendantiste n’a ouvertement revendiqué cet appel à la ville morte.

Nicodemus Amungwa, avocat et porte-parole de la défense du leader sécessionniste emprisonné à Yaoundé Julius Ayuk Tabe, a déclaré à l”AFP que son client “n’a donné aucun ordre de faire observer un mot d’ordre de ville morte ou de circulation restreinte”.

L’armée avait expliqué dans son communiqué la veille que l’opération était “la réponse aux diverses attaques perpétrées par les terroristes telles que les vols et pillages, les braquages des banques et magasins, les assassinats des civils et des personnels des forces de défense”.

Les autorités avaient attribué vendredi à des “terroristes sécessionnistes” le meurtre d’un inspecteur de police, abattu alors qu’il patrouillait dans les rues de la ville le 1er septembre.

Check Also

Au Cameroun, le consulat de Russie au cœur d’une étrange affaire politico-financière

Le Monde | La représentation diplomatique a reçu des milliers de dollars d’une société écran …

4 comments

  1. “…….les forces de défense et de sécurité ont engagé une opération spéciale de sécurisation de la ville”, baptisée “Bamenda Clean”.

    * MY TAKE *

    LRC terrorist soldiers are the weakest and unprofessional military on planet earth. They are poorly trained and are very indisciplined. They do not know how to fight battles. That is the reason they hide their weaknesses by using empty slogans such as “MVOMEKA CLEAN”.
    These terrorist soldiers of LRC only excel in areas such as bank robbery, rape, extortion, war crimes, crimes against humanity, theft, etc.
    Such a weakand indisciplined army can therefore NEVER EVER defeat the INVINCIBLE Amba boys. Simply put, the war will end at the negotiating table whether Biya likes it or not.

    • These mad people led by a death brainless despot..
      How can you clean Bamenda when you have the most dirty cities in the country..
      MVOG MEKA stinks, douala is best for rats and pigs and younde is the worse capital capital city in modern africa..
      Dirty un cultured villagers from the rain forest only good in alcohol and prostitution wants to bring a change in cameroon?..When southern cameroons stand up for equal rights and justice, you send your primitive and barbaric troops to rape women, steal in banks and baptize it operation keep Bamenda clean?..
      You dirty people want to go and clean people who are far more clean than you BULU pigs?..
      What an irony

  2. You focktards don’t have an Army. you have a band of weak robbers backed by genocidal Bulu villagers with endless access to ammunition and their name is Terorist BIRS, all recruited from the Dja et Lobo, Beti, Bulu, Bassa, Fulani, Bamilike, Sawa, Bamum heartlands to eternalize a dicatator.

    Bamenda will be your waterloo.
    Wata na Wata
    Bumbu for Ekelebe

    Signed and writing from Alabukam war front: L’enemy dans la maison

quis mi, leo Donec libero sit felis justo leo.