Regina Mundi

Une sénatrice du parti au pouvoir aux mains des indépendantistes

RFI | Regina Mundi, élue du RDPC, a été kidnappée samedi 30 avril dans le Cameroun anglophone par le mouvement séparatiste de l’Ambazonie. Elle est apparue dans une vidéo de revendication ce dimanche matin. Ses ravisseurs exigent que des prisonniers soient relâchés en échange de sa libération.

Regina Mundi a été kidnappée samedi aux environs de midi à Foncha Street, dans la ville de Bamenda, selon le gouverneur du Nord-Ouest cité par l’agence Anadolu. Elle se trouvait alors en compagnie de son chauffeur qui a aussi été enlevé, a ajouté le gouverneur Adolphe Lélé Lafrique, qui a précisé également que des recherches avaient été lancées pour les retrouver.

Mais dimanche matin, la sénatrice du parti au pouvoir, une dame âgée native de la région, est apparue dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux. Assise sur un canapé, sous les drapeaux des indépendantistes, elle lit laborieusement et manifestement sous la contrainte un texte daté du 30 avril 2022, dans lequel elle répète des mots d’ordre du mouvement séparatiste.

Cette vidéo a été postée par un homme se présentant comme le chef d’état-major adjoint d’un groupe baptisé Forces de défense de l’Ambazonie, Capo Daniel. Elle est intitulée : « Madame Mundi Regina arrêtée pour haute trahison. » À l’appui de sa diffusion, Capo Daniel énonce les revendications des ravisseurs : la libération de 75 des leurs, détenus dans la prison de Kondengui, à Yaoundé.

Check Also

Samuel Eto’o apologises for ‘violent altercation’ with supporter at World Cup in Qatar

Sky Sports | Samuel Eto’o – the Cameroon FA president – was filmed having his …

2 comments

  1. This is all the government fault especially the president.Ending this thing by according federal status to this folks would not cause a thing.

  2. **** TRAITORS BEWARE ****

    • The ANC killed South Africans who collaborated with the Apatheid regime,
    • Frelimo and Renamo killed Mozambicans who collaborazed with the Portuguese ,
    • SWAPO killed Namibians who collaborated with the Apartheid regime of South Africa,
    • MPLA and UNITA killed Angolans who collaborated with the portuguese,
    • The Mau Mau killed Kenyans who collaborated with the British.
    • The Sudan People’s Liberation Army (SPLA) killed South Sudanese who collaborated with the Government in Kartoum
    • The Eritrean Liberation Front (ELF) killed Eritrans who collaborated with Ethiopia
    • The FALINTIL National Armed Forces for the Liberation of East Timor killed traitors
    • The Kosovo Liberation Army (KLA),killed Kosovars who betrayed the struggle
    • Etc.

    Conclusion

    TRAITORS BEWARE