Le Ministre de la fonction publique Joseph Le lors de la mise au point sur la campagne de vaccination des agents de l’Etat, à Yaoundé, le 21 octobre 2021. (PHOTO cellule communication ministère de la fonction publique)

Vaccination obligatoire des fonctionnaires: levée des boucliers au Cameroun

VOA | Dans la région de l’Est les agents publics non vaccinés ont été expulsés des bureaux.

Alors que le front du refus de la vaccination obligatoire contre le coronavirus s’élargit, le gouvernement camerounais a fait une nouvelle sortie médiatique pour préciser le fil conducteur de la campagne de vaccination prévue au cours du mois de novembre.

Il n’a a jamais été question d’obliger les personnels de l’Etat à se faire vacciner”, a déclaré le ministre de la Fonction publique et de la Réforme administrative, Joseph Le?, a?u cours d’un point de presse tenu jeudi à Yaoundé.

Une nuance qui ne figurait pourtant pas dans la note d’information conjointe rendue publique le 14 octobre 2021, annonçant cette campagne de vaccination prévue du 5 au 30 novembre “dans les services centraux des ministères et dans les services déconcentrés”.

La note en question, co-signée du ministre Le et de son collègue de la santé, Malachie Manadaoua, informait simplement, “tous les agents publics actifs et ceux qui ont été admis à faire valoir leurs droits à la retraite qu’une campagne gratuite de vaccination contre le Covid-19 devait être organisée à leur intention”.

Il n’en fallait pas plus pour soulever un vent de réprobation dans le corps des fonctionnaires.

Vaccination obligatoire pourquoi ? Qu’on nous explique le bien-fondé de cette campagne et nous irons volontairement nous faire vacciner”, a déclaré, à Yaoundé, un fonctionnaire visiblement remonté.

Avant la mise au point du ministre de la Fonction publique, quelques précédents sur le caractère obligatoire du vaccin contre la maladie Covid-19 ont ébranlé l’opinion.

Selon des notes de service, le vaccin contre le Covid-19 a été imposé au personnel de la présidence, du ministère de la santé publique, au quotidien national Cameroon Tribune et à l’hôpital général de Yaoundé.

Dans la région de l’Est, frontalière à la RCA, les agents publics non vaccinés ont été expulsés des bureaux par le gouverneur Grégoire Mvongo. “J’ai indiqué qu’à la date du 11 octobre, l’accès sera interdit dans les services publics régionaux, départementaux et d’arrondissements à tous les agents publics non vaccinés contre le Covid-19 ou disposant d’un test négatif de moins de 72h”, s’est-il expliqué face aux médias.

Interpellé sur la question au cours d’une visite de travail à Douala, le ministre de la Santé publique a affirmé “la vaccination préventive est obligatoire au Cameroun”.

La loi prévoit des poursuites contre toute personne qui met en danger la vie de l’autre en refusant de se protéger contre une maladie”, a-t-il justifié.

Les autorités camerounaises préparent une riposte médiatique face à l’hésitation vaccinale

Dans une déclaration, la Commission des droits de l’Homme et des libertés du barreau du Cameroun, s’est inquiétée “de cette généralisation de l’exigence du vaccin anti- Covid-19 dans les administrations publiques en l’absence d’un cadre législatif et réglementaire”.

Contactée par VOA Afrique, Pèlerine Tchatat, avocat au barreau, a dénoncé une atteinte grave aux libertés.

“Il n’y’a pas de loi concernant la vaccination sur le Covid-19 au Cameroun, il faut une loi de l’Assemblée nationale parce que même un simple décret présidentiel ne pourrait pas passer à l’état, il s’agit d’engager une politique de santé publique”, a-t-elle précisé.

L’avocate prévient que “ces administrations qui empêchent l’accès dans les services aux employés violent le droit de ces employés qui sont à mesure de porter plainte pour se faire réparer ce préjudice”.

Seulement 1% de la population camerounaise est totalement vaccinée, d’après les statistiques.

Le collectif des syndicats des enseignants du Cameroun a adressé une correspondance au président Paul Biya, affirmant qu’il “n’exclut pas de lancer une grève nationale pour contester une éventuelle campagne de vaccination obligatoire” qui viserait les enseignants.

Check Also

Five killed in attack on school in Cameroon

CGTN | Four students and a teacher were killed Wednesday at a school in western …

2 comments

  1. What is the % of Cameroonians affected by Covid and how many have died of it in almost 2 years to warrant mandatory vaccines? What does the vaccine do if it does stop you from Catching or spreading the virus? These vaccines…what do they contain and what’s the long term effect? What are the liabilities of the distributors of these vaccines and where do Cameroonians go to make their case for exemptions if they do not want this? Yeye people