Home / Business / Vers la fin de l’exploitation du port de Douala par le groupe Bolloré

Vers la fin de l’exploitation du port de Douala par le groupe Bolloré

APAnews | La direction générale du Port autonome de Douala (PAD) a publié, mercredi, une liste restreinte d’opérateurs pré qualifiés pour la concession de son terminal à conteneurs et où ne figure pas le consortium franco-danois Bolloré-APM Terminals, pourtant présent sur le site depuis 2005.

Alors qu’on s’achemine vers le non-renouvellement du contrat de ladite société, opérant sous la dénomination de Douala International Terminal (DIT) et dont la concession s’achève en décembre 2019, la liste restreinte est constituée du français CMA Terminals, de Dubaï Port World, du suisse Terminal Investment Ltd, de Hutchison Port Investments Ltd, immatriculée aux Iles Caïmans et du saoudien Red Sea Gateway Terminal.

Selon des sources proches du dossier, Bolloré-APM Terminals avait pourtant postulé à la suite de l’appel public international à manifestation d’intérêt lancé en début 2018. Ce faisant, il avait été sélectionné dans un premier temps pour la suite des procédures de qualification, avant que son dossier ne soit écarté pour des raisons que APA n’a pu connaître.

Créée dans le cadre de la convention de concession du terminal à conteneurs, signée en juin 2004 avec le PAD, DIT a pour missions la gestion, l’exploitation et le développement de l’activité de manutention sur la place portuaire de la plus grande ville du Cameroun.

Selon les statistiques de l’entreprise, les volumes manutentionnés par cet opérateur ont progressé de 193% entre 2005 et 2017.

Check Also

Crise anglophone au Cameroun : libération des 20 étudiants footballeurs kidnappés à Buea

Jeune Afrique | Ces membres de l’équipe de football de l’université de Buea kidnappés mercredi …

4 comments

  1. The National Interest(TNI)

    Why the government of Cameroon can’t manage/operate their own container terminal?

    • [email protected] valid question…. So which goverment controled ports around the world work,are in profit and why? Then a quick look at which ones loose money continually and for what reasons? Then we look at these bidders and for what reasons they do make or lose money.Our ports also serve other inland countries so we owe it to them to get it right and we should also ask their importers exporters how our system could be better and what we are lacking in services .Then we put forward to bidders what we want ,at what competative pricing and then and only then should we be considering if we need our taxpayers to be providing this service to ourselves.Hutchison port investments was a bidder last time ,if i remember well and it can borrow at low rates because it is a quoted stock market company .

  2. Who do these people think they are fooling? A Bolloré clone will just take over from where Bolloré ended.
    Chaiii..Cameroonians dong really suffer for this bandit their hand them..

  3. Bollore is the quintessential monopoly as determined and implemented by the policies of the “Constitutional successor of Ahmadou Ahidjo and natural candidate of the RDPC”. Bollore imprints are everywhere on the Golden Triangle – ports, railways, etc.

ipsum mi, ante. id, efficitur. accumsan elementum leo. pulvinar quis,