Home / Français / Violences en zone anglophone et négociations au point mort

Violences en zone anglophone et négociations au point mort

VOA | Une nouvelle attaque aurait fait plusieurs dizaines de mort en fin de semaine dernière. Malgré un bilan qui s’allourdit de jour en jour, le dialogue national n’a pas commencé

Une quarantaine de maisons auraient été incendiées, des habitants torturés, du bétail massacré et des biens pillés dans le Nord-Ouest du Cameroun, la semaine dernière, dans la nuit de jeudi (30.05.2019) à vendredi (31.05.2019). Cela s’est passé plus précisément à Upkwa, près du lac Nyos. Le gouverneur de la région, Adolphe Lele, accuse les séparatistes anglophones. Une accusation qui n’est pas une première. Séparatistes armés et soldats s’accusent mutuellement de prendre les civils pour cibles depuis plusieurs mois.

Près de 2000 morts

En attendant, le bilan des victimes du conflit s’alourdit de jour en jour et le dialogue national proposé par le gouvernement n’a pas commencé. En vingt mois, la crise anglophone a fait 1.850 morts selon l’International Crisis Group et contraint plus de 530.000 personnes à quitter leur domicile.

“C’est très dur parce que la première chose que tout le monde cherche c’est la sécurité. Dans les zones anglophones ça ne va pas, ce n’est pas facile de vivre là-bas au Sud-ouest et Nord-ouest”, raconte une habitante sous couvert d’anonymat. “Tu te lèves le matin, il y a des corps partout, c’est grave ! Pour trouver de la nourriture ce n’est pas facile, je vous dis !”. Et d’insister : “Il faut que les Camerounais se réconcilient”

Au pouvoir d’agir

Une réconciliation qui doit donc passer par un dialogue inclusif, comme l’a proposé le gouvernement camerounais. Mais depuis cette annonce rien de concret n’a été engagé. L’annonce avait malgré tout été accueillie favorablement, sous réserve d’un certain nombre de conditions, par Sissiku Ayuk Tabe, le leader autoproclamé de la république d’Ambazonie, emprisonné depuis janvier 2018.

Alors que faire aujourd’hui ? “Les solutions qu’il faut explorer c’est de rapprocher dans un premier temps toutes les factions et multiplier du côté du pouvoir les gestes d’apaisement”, estime l’analyste politique Joseph Léa Ngoul. Il propose, par exemple, la libération d’une grande partie des prisonniers arrêtés dans le cadre des manifestations anglophones et qui ne sont pas impliqués dans des actes violents. “C’est aussi l’accompagnement des familles déplacées et puis maintenant la disposition du gouvernement à engager un véritable dialogue qui aborde toutes les questions.”

Les séparatistes anglophones du Cameroun, pays à majorité francophone, militent pour la création d’un Etat indépendant dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. Ils ont pris les armes contre Yaoundé depuis la fin 2017.

Check Also

300 nouveaux gisements de minerais découverts au Cameroun

APAnews | Trois cent nouveaux gisements de minerais ont été découverts au Cameroun au cours …

4 comments

  1. Les forces de défense et de sécurité du Cameroun ont incendié des maisons et des magasins en AMBAZONIE. Nous avons la liste de ce qu’ils font en plus de leurs actes barbares.

    Ils pillent, ils brûlent, ils tuent, ils mangent des chiens,
    Pour se faire passer pour des Ambazoniens.
    Ils s’habillent en clochards dans les rues et cachent des armes.
    Ils infiltrent pour écouter ce qui se dit.
    Les fonctionnaires vivent dans le chantage permanent
    Ils volent les pc, les téléphones et tout ce qu’ils trouvent.

    LA RIPOUBLIQUE thief our ressources, buy weapons with the money then come and kill us with the weapons from the money of our ressources way dem thiefam.La Ripoublique Voleur. Assassin. Bandit. NoBoDy can Accept slavery.

  2. Une fois de plus, Biya vient d’être battu à son propre jeu.

    Il crée un contre-mouvement avec la complicité de quelques personnes pour saboter la révolution de l’Ambazonie.
    De faux Amba boys qui tuent, violent et terrorisent les populations ainsi pour créer le KO et amener les populations à rejeter la révolution, mais manque de chance, toutes les familles ont l’un des leurs tué par les militaires et ces militaires ne sont pas les bienvenus.(Gagner le coeur des populations = Échec). Voyant que la stratégie ne marche pas, il essaye de saboter avec l’achat de quelques guerriers pour semer le KO chez les combattants de la liberté.

    Ambazonia has digital addicts for the sake of the revolution and they are out to decrypt and expllicit everything to the world.

    FREEDOM for AMBAZONIA.

  3. The Biya / Cpdm gov`t, is not willing for any dialogue of any kind. Only strong force,
    will cause it sit for a dialogue. It is a gov`t / party, that believes, that since the dumb
    military is on their beck and call, victory is going to come come rain come shine. Only
    a dreamer, takes them serious.
    It is not engaged, on a serious bribery spree, dishing out raw cash to individuals and
    gangs, with a believe, that they will infiltrate Amba fighters, paralize the force and win.
    But we know all this and it is not a solution for them to rely on.
    It is one thing to smile and another, to laugh. Dion Ngute`s visit, is one such example.
    It is a failure.

  4. Epée Dipanda

    They are slow learners if they do not know us by now. We will never yield and our resolve for freedom is unrelenting.
    La Patrie ou la mort, nous vaincrons

ultricies lectus felis Donec id, nec accumsan velit, elementum fringilla at