Volley: le Cameroun gagne le Championnat d’Afrique féminin 2021

RFI | Comme en 2017 et en 2019, l’équipe du Cameroun a remporté le Championnat d’Afrique des nations féminin 2021 de volley-ball face à celle du Kenya (3 sets 1), ce 19 septembre à Kigali. Le Maroc a pris la 3e place face au Nigeria, 3-0. Le tournoi avait bien failli ne pas aller jusqu’à son terme.

Les Camerounaises sont décidément les nouvelles patronnes du volley-ball continental. Elles ont battu pour la troisième fois de suite en finale du Championnat d’Afrique un Kenya qui a pourtant gagné cette compétition neuf fois en 20 éditions.

Comme en 2017 et en 2019, les Kényanes ont en effet plié face à la bande des Christelle Nana, Laetitia Moma et Stéphanie Fotso. Dans une Kigali Arena dégarnie, les Lionnes indomptables ont battu les Malia Strikers 3 sets à 1. Les deux sélections rivales vont désormais se retrouver dans quelques mois côte à côte pour représenter l’Afrique lors du prochain Championnat du monde (26 août-11 septembre 2022 aux Pays-Bas et en Pologne).

Un peu plus tôt dans la journée, ce 19 septembre 2021 à Kigali, le Maroc avait pris la 3e place face au Nigeria (3-0), tandis que la Tunisie a fini 5e devant la RDC (3-0). Les Marocaines s’étaient inclinées le matin même en demi-finales face aux Kényanes (3-0) et les Nigérianes avaient subi le même sort (3-0 en demies) face aux Camerounaises.

Un tournoi qui a failli être annulé
Tout est bien qui finit bien, donc, pour le Championnat d’Afrique des nations féminin de volley-ball et pour le Rwanda. Mais que ce fut dur ! Car le Rwanda a vécu un premier couac après avoir organisé avec brio l’édition inaugurale de la Basketball Africa League (16-30 mai), le Championnat d’Afrique des nations masculin de basket-ball (24 août au 5 septembre) et le Championnat d’Afrique des nations masculin de volley-ball (7 au 14 septembre).

La CAN de volley féminine à la Kigali Arena a en effet failli être annulée, après déjà deux jours d’interruption. Le 16 septembre, la Fédération internationale (FIVB) a suspendu provisoirement la Fédération rwandaise (FRVB) car sa sélection dames a aligné quatre joueuses brésiliennes inéligibles durant la compétition. La FIVB et la Confédération africaine (CAVB) ont alors demandé aux autorités locales de poursuivre cette édition sans l’équipe du Rwanda, disqualifiée de facto. Inacceptable pour les autorités rwandaises.

Un point de non-retour a failli être atteint le 18 septembre, a appris rfi.fr de sources concordantes. La FIVB a alors songé à qualifier d’office le Cameroun et le Kenya au Mondial 2022, en tant que meilleures équipes africaines au classement mondial. Mais les efforts de la CAVB ont payé et l’événement est allé à son terme à l’issue d’un dimanche marathon. Et Camerounaises et Kényanes ont gagné leur billet, sur le terrain.

Check Also

Prisoners vanish in Cameroon as crackdown on separatists grows more violent

The Globe and Mail | After five days of searching for his imprisoned clients, lawyer …