Home / Business / Zone Cemac : des performances économiques en deçà des attentes (responsable)

Zone Cemac : des performances économiques en deçà des attentes (responsable)

APAnews | La situation économique dans les pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac) s’est légèrement améliorée mais l’embellie est en deçà des attentes, a fait savoir Daniel Ona Ondo, le président de la Commission de la Cemac, dans un communiqué reçu vendredi à APA.

Img : Zone Cemac : des performances économiques en deçà des attentes (responsable)
« Le constat fait aujourd’hui est que les réponses décidées par les chefs d’Etat à l’occasion du sommet extraordinaire de Yaoundé (Cameroun) se caractérisent par une performance en deçà des attentes », a résumé Daniel Ona Ondo.

Le président de la Commission de la Cemac s’exprimait à la 6ème session du Comité de pilotage des programmes de réformes économiques et financières (Copil Pref-Cemac) tenue le 22 décembre dernier à Yaoundé.

D’après les projections de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (Beac), lors de la quatrième session annuelle du Comité de politique monétaire (CPM) organisée le 18 décembre dernier à Yaoundé, le taux de croissance en zone Cemac a été fixé à 3 % en 2019.

En effet, la remontée des cours du baril du pétrole sur le marché mondial et la bonne tenue de certaines matières premières devraient favoriser le redressement économique des pays membres de la Cemac.

En outre, La Banque centrale a relevé que les évolutions macroéconomiques de la sous-région attendues en 2018, permettent d’envisager des « perspectives favorables à moyen terme ». Pour sortir la Cemac de la zone de turbulence, l’institution financière a préconisé « la mise en œuvre efficace de réformes économiques et financières ».

De son côté, le président de la commission de la Cemac a estimé qu’ « il faut entre autres accélérer les réformes structurelles, renforcer les cadres budgétaires, densifier les actions pour améliorer le volume des réserves de changes et renforcer la solidité du secteur financier ».

De l’avis de quelques experts économiques, « il ne faudrait pas qu’après ce taux de croissance positif, la Cemac retombe dans les situations antérieures ». Pour éviter cela, ils ont proposé de lever « les obstacles à une croissance durable en mettant en place et en exécutant les mesures prises au niveau des politiques économiques, de la rationalisation de la dépense publique et de la politique monétaire ».

Check Also

L’OMS alerte sur la circulation de faux médicaments au Cameroun

APAnews | Le ministère de la Santé publique vient d’interdire la vente et l’administration du …

One comment

  1. Same wahalla stories every time. The Paul Biya war, has still not done enough damage yet.