Cameroun: un député dénonce des malversations dans la gestion des fonds Covid-19

RFI | En cause, la gestion des fonds dédiés à la lutte contre le coronavirus. Les sommes concernées tourneraient autour de plusieurs dizaines de milliards de francs CFA. Des allégations infondées, a répondu Manaouda Malachie, le ministre de la Santé. L’affaire, en tout cas, n’en finit plus d’agiter l’opinion, alors que le Cameroun est l’un des pays subsahariens les plus touchés par la pandémie.

Pour Jean-Michel Nintcheu, député du Social démocratic Front (SDF), la gestion des fonds destinés à la lutte contre le coronavirus fait l’objet chaque semaine de rumeurs, de faits d’opacité, de surfacturation, de corruption et de conflits d’intérêts au sein du ministère de la Santé qui en a la charge. À titre d’exemple, le député s’est insurgé de ce que l’un des centres de prise en charge des patients du Covid-19, au stade Mbappé Léppé de la ville de Douala, ne dispose pas de lits et de toilettes. Et ce, alors même qu’un contrat de location de toilettes, d’un montant de 100 millions de francs CFA y aurait été engagé.

Jean-Michel Nintcheu indique aussi, pour s’en insurger, que le compte d’affectation de lutte contre le Covid-19, qui est de 180 milliards, ferait l’objet de détournements en masse et en bandes organisées.

Des accusations que le principal mis en cause, le ministre de la Santé publique Manaouda Malachie, a battu en brèche. Pour le responsable politique, ces allégations sont tout simplement mensongères. Pour preuve, a-t-il indiqué à la presse, la dotation financière spéciale, dédiée à la lutte contre le coronavirus, n’est tout simplement pas encore opérationnelle. De l’avis du ministre, le député Nintcheu n’est tout simplement pas bien informé.

Check Also

Cameroon’s main opposition leader calls for protests

The Malaysian | MAURICE Kamto, chief opponent of Cameroonian President Paul Biya, yesterday called for …

quis, neque. dolor elit. venenatis dictum nec mattis pulvinar in