Home / Business / Décès de Jacqueline Casalegno, fondatrice de Chanas Assurances au Cameroun

Décès de Jacqueline Casalegno, fondatrice de Chanas Assurances au Cameroun

APAnews | La Française Jacqueline Casalegno, fondatrice de la compagnie Chanas Assurances au Cameroun est décédée, mercredi à Douala, à l’âge de 93 ans, a appris APA de sources concordantes.

Malade depuis plusieurs années, l’ex toute-puissante présidente-directeur général (PDG) était hors de la gestion de l’entreprise ces derniers temps après une longue bataille juridique due aux nouvelles dispositions réglementaires de la Conférence interafricaine des marchés d’assurance (CIMA).

Un éloignement dû non seulement pour des raisons de santé, mais également pour se conformer aux dispositions de l’Organisation pour l’harmonisation des affaires en Afrique (OHADA) qui voudraient que l’organe de contrôle – le conseil d’administration – soit dissocié de la gestion quotidienne de l’entreprise dévolue à la direction générale.

Lorsqu’il prend la succession de son père dans les années 1950, Jacqueline Chanas va faire de Chanas & Privat une société de courtage leader dans ce secteur d’activité, avant de se séparer des autres actionnaires pour créer Chanas.

Avec plus de 50% d’actions, elle réussira à attirer des investisseurs de haut calibre, à l’instar de la Société nationale des hydrocarbures (SNH), le bras séculier de l’Etat dans les transactions pétrolières et gazières.

Le rachat de la Société camerounaise d’assurance et de réassurance (SOCAR) en 1999 donnera plus d’ampleur à Chanas qui sera jusqu’en 1993, le leader du secteur non seulement au sein de l’Association des sociétés d’assurances du Cameroun (ASAC) mais également dans la sous-région avec un portefeuille estimé à près de 24 milliards de francs CFA.

Cette société est l’une des plus importantes du marché sous régional, même si des batailles pour le contrôle de Chanas assurances dont se sont livrées Jacqueline Casalegno et la SNH notamment ont apporté des changements au sein de l’actionnariat.

Son capital est détenu par des privés Camerounais à 37%, le groupe français Casalegno à hauteur de 20%, la Société nationale des hydrocarbures 20%, l’assureur Gabonais Ogar 18% et d’autres partenaires européens 5%.

Check Also

Hausse du prix de kilogramme de cacao au Cameroun

APAnews | Le prix de cacao a connu une augmentation de 10% ces derniers jours, …

One comment

  1. Your translations, are always poor and they have mix-ups, that do not give
    a straight story. Please give a well trained person, the chance to always do
    the right translations. You have to respect your readership. We are not beggers
    of news.