Montauban : une romancière franco-camerounaise et sa fille poursuivies pour diffamation après avoir qualifié la police de raciste

Valeurs Actuelles | Une enquête a été ouverte par le procureur de Montauban.

Calixthe Belaya

Le 31 mars dernier, l’écrivaine franco-camerounaise Calixthe Belaya a publié sur sa page Facebook un texte piquant à l’égard de la police de Montauban, évoquant « les abus des policiers racistes » qui se seraient « acharnés sur une jeune femme ». Comme l’a fait savoir La Dépêche le 6 avril, ces mots ont fait suite à la garde à vue de sa fille dans une affaire de violences avec armes contre son compagnon. « Il convient de signaler que le racisme bat son plein en France » , ajoute l’auteur dans son post. Pour ses propos, Calixthe Belaya est visée par une enquête du parquet pour diffamation à la suite de la plainte déposée par le patron de la police de Tarn-et-Garonne. Pour rappel, la romancière a été primée deux fois par l’Académie Française du prix François-Mauriac et du grand prix du roman. Elle est également une active militante de la défense des minorités en France.

Propos « inacceptables »

Sa fille, âgée de 33 ans, est également poursuivie pour diffamation. Après avoir été « traumatisée » par sa garde à vue, elle s’est dit victime d’un « acharnement » de la police et a lancé un appel sur les réseaux sociaux. « Si jamais quelqu’un a eu le sentiment d’être victime de racisme (…) merci de me contacter », a-t-elle publié en publiant les noms du fonctionnaire ayant mené la garde à vue, ainsi que celui du magistrat du parquet. « Ces propos accusant nominativement une collègue et ouvertement l’ensemble des policiers de Montauban d’être racistes, sont inacceptables », s’est indigné Romain Vezine, le délégué départemental du syndicat Alliance Police. « C’est d’autant plus inadmissible venant d’une personnalité qui est chevalier de la Légion d’honneur », a-t-il ajouté au sujet de Calixthe Belaya. La romancière, qui a quitté Paris pour le Cameroun, a conseillé « à tous les Noirs et les Arabes qui le peuvent » de quitter la France, et « dans leur pays respectif, d’empêcher que le colon y prospère ».

Check Also

Andre Onana: “My Withdrawal From Cameroon Squad Not Important Now, Important Thing Is Supporting The Team”

SempreInter | Inter goalkeeper Andre Onana feels that at this stage it’s not important to …

One comment

  1. pourquoi denoncer le racisme lorsqu on est acteur du tribalisme, qu est ce qui n a pas marche