CameroonOnline.org

Un commando « lourdement armé » arrêté à la frontière entre le Cameroun et la Guinée équatoriale

People wait to cross the border into Equatorial Guinea by car and by foot in Kye-Ossi, Cameroon, May 23, 2015. REUTERS/Sylvain Andzongo

APAnews | Des hommes « lourdement armés » se rendant en Guinée équatoriale ont été arrêtés dans la localité de Kyo-Ossi (Sud) située à la frontière des deux pays, a appris vendredi APA de sources concordantes.

Si officiellement les autorités camerounaises gardent le silence, des sources militaires et sécuritaires contactées confirment « l’interpellation d’une dizaine d’individus avec les armes ».

De même que l’on se montre disert, aussi bien sur l’origine et la destination finale du commando interpelé.

En tout état de cause, cette information notamment relayée par la presse camerounaise dans sa parution de vendredi situe à mercredi dernier, la date de cette arrestation.

Une affaire qui fait actuellement l’objet d’une enquête des fins limiers de la police et des services de renseignements, en l’occurrence, la Direction générale de la recherche extérieure (DGRE) qui devrait déterminer les mobiles exacts devant justifier la possession par des « suspects » d’un tel arsenal de guerre.

Toujours est-il que pour la quotidien La Nouvelle Expression qui y a dépêché un reporter sur place, il ne fait l’ombre d’aucun doute qu’en arrêtant ces hommes lourdement armés, « le président camerounais Paul Biya sauve son homologue équato-guinéen Obiang Nguéma ».

Le même journal qui souligne que « selon des sources concordantes, ces individus arrêtés en possession des armes lourdes allaient en Guinée Equatoriale pour organiser un coup d’état militaire ».

A en croire ces sources, poursuit cette parution, c’est en fin d’après-midi du mercredi 27 décembre 2017 que ces individus lourdement armés ont été interpellés et mis aux arrêts.

Même son de cloche pour le quotidien Le Jour qui précise que « des hommes lourdement armés arrêtés à Kye-Ossi à la tête du commando, un général tchadien en fuite ».