Home / Business / Baisse du prix de kilogramme de cacao au Cameroun

Baisse du prix de kilogramme de cacao au Cameroun

APAnews | Le kilogramme de fèves de cacao tourne autour de 900 francs CFA actuellement dans les principaux bassins de production à travers le pays, contre une moyenne de 1100 francs CFA entre les mois de novembre et d’octobre derniers, d’après les chiffres obtenus samedi auprès du Système d’information des filières (SIF).

Dans certains bassins de production à l’instar des régions du Centre eu Littoral, le kilogramme de cacao oscille depuis mi-décembre 2018 entre 900 et 975 francs CFA, tandis que ces pris sont encore plus bas dans la région du Sud-ouest, où le kilogramme se négocierait autour de 800 francs CFA.

« Nous sortons peu à peu de la haute saison entre les mois d’octobre, novembre et décembre où les prix de cacao bord champs sont généralement élevés. A partir du mois de janvier c’est la décote, où les prix sont souvent au même niveau comme en août et septembre lors du lancement de la saison cacaoyère », a expliqué un responsable de l’Office national du cacao et du café (ONCC).

D’après des témoignages concordants, comparativement à la campagne cacaoyère de l’année dernière où le prix de kilogramme a atteint des pics de 1500 francs CFA à certaines périodes, cette année, très peu de producteurs ont pu vendre leurs produits à plus de 1200 francs CFA le kilogramme.

Une décote qui s’explique non seulement par le “mauvais jeu” des rabatteurs, mais par le fait notamment de l’inorganisation des producteurs qui ont du mal à se regrouper en coopératives afin d’écouler leur production.

Check Also

Crise anglophone au Cameroun : libération des 20 étudiants footballeurs kidnappés à Buea

Jeune Afrique | Ces membres de l’équipe de football de l’université de Buea kidnappés mercredi …

3 comments

  1. If there is one thing that does not make sense, it is the low price of a commodity in short supply due to instability and uncertainty in the zone of production. And if it does not make sense, it is very likely not true.

    • We were all taught at school, that scarcity fetches more money. And this is true
      in practical terms even at Kwakwa market back in the day.
      But when mismanagement and stupidity carry the day, what else will we see?
      We need a country wherein, everything will have to start fresh: Ambazonia.

    • Dear John,
      You must realise that this platform and others is a misinformation tool often used by larepublique. Unfortunately for them Ambazonians think….and they will always be uncovered.

Donec mi, ultricies dolor. elit. Aliquam nec elementum odio