Elections au Cameroun : les populations fuient les villages anglophones

Deutsche Welle | Au fur et à mesure qu’approchent les élections législatives et municipales du 9 février, la peur des violences gagne les habitants des régions anglophones où les séparatistes ont pris les armes.

Dans un bâtiment R + 1 encore en chantier à Limbe, dans le sud-ouest anglophone, une trentaine de personnes squatte. Elles ont fui le village d’Ekona, près de Buea, pour se regrouper ici. L’un de ces déplacés internes affirme qu’ils vivent dix-huit dans un appartement de l’immeuble.

Les commodités n’existent pas ici. L’homme nous conduit derrière ce bâtiment en construction, où il montre un ruisseau couvert d’algues et autres détritus urbains :

“Nous utilisons cette eau pour cuisiner, et pour nous laver. Mais quand nous avons soif, nous allons très loin chercher de l’eau fraîche.”

Suite à la crise anglophone, ils sont plusieurs centaines de déplacés internes à vivre ainsi, dans différents quartiers de la ville balnéaire de Limbe.

Ces derniers jours, les arrivées dans cette ville sont massives. Les populations désertent les villages de l’arrière-pays, au fur et à mesure qu’approche le double scrutin du 9 février prochain. Ketcha Chi Derrick, un habitant de Limbe, témoigne :

“Les gens sont en train de fuir leurs villages, abandonnant leurs maisons. Et quand ils restent ici, ils n’ont rien à manger. Ils n’ont pas où dormir. Et ils sont bloqués.”

La peur gagne les populations

Evoquant les élections législatives et municipales, Ketcha Chi Derrick poursuit :

“Les gens ont très peur, peur d’aller même vaquer à leurs activités quotidiennes. Plus encore, pour les élections qui approchent, les gens ont peur de sortir ce jour-là pour voter.”

Le propriétaire de l’immeuble est débordé et dépassé par les événements. Il se dit ruiné par la présence des personnes déplacées internes qui occupent son immeuble :

“Ils sont venus, je suis allé dans ma plantation pour récolter de la nourriture, récolter du plantain, récolter de l’igname, chercher un peu d’argent, acheter du poisson séché à Down Beach, et leur donner. Maintenant, je n’ai plus d’argent.”

Face à ce flux de populations dans la petite ville de Limbe, et l’imminence du double scrutin du 9 février, les autorités déploient des moyens militaires sur le terrain.

Pas un kilomètre sans un dispositif sécuritaire : soldats armes au poing, véhicules militaires en patrouille, dressant des mitraillettes et des rubans de munitions sur leurs toits.

Check Also

Covid-19 et rumeur sur la mort du chef de l’Etat dans la presse camerounaise

APAnews | La chasse au coronavirus a encore pris du volume dans les journaux camerounais …

4 comments

  1. Last time I checked, TUMI aka Cardinal Tumi said that the situation in SC was improving. After receiving bribe money from the junta in Etoudi, he shamelessly desecrated his integrity by disseminating FAKE NEWS. He should be ashamed of himself.

    • **** Breaking News ****

      A bomb blast has exploded, today the 04.02.2020, in
      camp 7 CDC, Tiko with one French Cameroun soldier dead and several other persons wounded. Reports say it was an ambush on the French Cameroun Forces with a
      surgical strike. This is a developing story.

      Meanwhile, in Gwenga , same in Tiko, there were serious gunshots between French Cameroun Forces and Ambazonia Forces. One French Cameroun soldier was fatally shot but reports say he survived.

      * MY TAKE *

      Biya and Tumi claim that the situation is getting better. However, the reality in Ground Zero contradicts the FAKE NEWS. The situation is getting worse day in day out. Pa CHE has supplied BOMBS, RPGs and sundry weapons. There will be ZERO droppings of weapons by the INVINCIBLE Amba boys

      MARK MY WORDS!!!!.

  2. All the atrocities commited in SC, are the handy work of France, to use Biya, to
    achieve our total neocolonization.
    What the Cardinal is doing, is an explanation of the word: hypocracy. He has been
    able, to fool many folks over decades and his conscience, is judging him, and the
    people don`t understand. The federalism he claims he voted for, has woefully failed
    in his own very eyes and without any shame, he wants it to continue. But time has
    been so much against him. If i were him, i would completely retire from church / politics.
    No matter what, this time around, Ambazonia, shall become a reality.

  3. Nobody has ever lost a just war.
    We shall overcome

luctus ante. ut massa mattis dictum risus. mi, Sed