Équipements des joueurs : La nouvelle décision ferme de Samuel Eto’o

Afrique Sports | Cette fenêtre FIFA est des plus compliquées pour le Cameroun. Sur fond d’une crise profonde entre le MINSEP et la FECAFOOT, les « Lions Indomptables » abordent leurs prochains matchs en mauvaise posture. Dans l’organisation, les équipements ont été privés à l’équipe et la FECAFOOT s’en est expliquée.

Suite à son exclusion abrupte de l’équipe nationale du Cameroun par le MINSEP, la fédération camerounaise de football a retiré tous les équipements des Lions Indomptables. Selon la direction menée par Samuel Eto’o, aucune demande officielle n’a été formulée jusqu’à présent pour fournir au personnel imposé par le ministre Mouelle Kombi ce matériel.

La FECAFOOT de Samuel Eto’o et la polémique sur les équipements

Depuis le lundi 3 juin, les images des Lions Indomptables (se promenant aux abords du Hilton) vêtus de vêtements civils ont soulevé de nombreuses questions sur la disponibilité de leurs équipements. Des sources ont expliqué que la FECAFOOT, mise en cause, a déclaré n’avoir reçu aucune « demande formelle » (document écrit) pour la mise à disposition du matériel et des équipements des Lions à l’équipe en place.

Selon le camp de Tsinga, il s’agit d’une mesure de protection. Ainsi, d’autres tenues et équipements ont été utilisés lors des séances d’entraînement tenues au cours des deux premiers jours du stage. Contrairement à ce que certains médias ont affirmé, selon lesquels le matériel destiné à la préparation de l’équipe aurait été récupéré sur ordre du Colonel Bamkoui, la fédération nie catégoriquement. La Fécafoot affirme n’avoir rien libéré et n’envisage de le faire que si les procédures y afférentes sont scrupuleusement respectées.

Les séquences de l’entraînement de ce mardi le confirment d’ailleurs. Une source de Lebledparle a indiqué : « C’est dans le bus de l’agence Musango que les Lions ont quitté le stade de Ngoa-Ekelle ». Malgré cette posture ferme de la FECAFOOT de Samuel Eto’o, l’instance dirigeante du football camerounais reste tout de même conciliante pour ne pas exposer le Cameroun à une suspension de la FIFA pour ingérence politique.

Chaud et froid entre la FECAFOOT et le MINSEP

En effet, par l’intermédiaire du MINSEP, le gouvernement a pris en main la gestion des joueurs de l’équipe nationale, traditionnellement sous la tutelle de la Fédération Camerounaise de Football (FECAFOOT). Actuellement, ces joueurs s’entraînent avec un staff technique non agréé par la FECAFOOT, fourni par le gouvernement et imposé à la fédération. Le président de la commission, Samuel Eto’o, recordman des buts pour les Lions Indomptables, ainsi que son comité exécutif, ont rejeté cette démarche.

Après avoir tenté en vain de parvenir à un consensus, Samuel Eto’o a décidé de prendre du recul pour désamorcer les tensions internes. Un communiqué signé par Blaise Djounang, secrétaire général de la FECAFOOT, a annoncé que celle-ci se retirerait de la préparation du match. Toutefois, comme l’a révélé Camerfoot ce mardi, la FECAFOOT ne souhaite pas que le Cameroun soit suspendu. Samuel Eto’o a conseillé à ses équipes de jouer un rôle de médiation en supervisant les représentants de la FIFA lors de leur visite au Cameroun pour le match contre le Cap-Vert. En outre, la FECAFOOT a rouvert les points de vente des billets pour le match prévu samedi à 14h, signifiant qu’elle continuera à gérer la billetterie.

La confusion règne et personne ne sait plus où donner de la tête. Les choses vont dans tous les sens. Marc Brys, le sélectionneur, a décidé de ne pas travailler avec le staff technique désigné par la Fédération Camerounaise de Football (FECAFOOT). Samuel Eto’o refuse catégoriquement d’accorder la moindre autorisation au ministère des Sports et de l’Éducation Physique. De son côté, le ministre Mouelle Kombi suit strictement les directives venues de la présidence de la République. Les supporters, désireux de simplement voir le ballon rouler, sont profondément déçus par ces luttes de pouvoir qui finissent par nuire aux joueurs. Certains citoyens camerounais en appellent à la FIFA pour mettre fin à cette situation.

Check Also

Cameroon Climbs the FIFA Ladder: Triumph Amidst Tensions for the Indomitable Lions

CameroonOnline | In the dynamic world of international football, African teams continue to showcase their …