Football : deux jeunes camerounais rachètent des parts majoritaires d’un club en Autriche

Investir au Cameroun | Ivo Chi, patron de la société camerounaise Smart Sports Investment, et Wilfried de Happi, un agent de joueur de football, ont récemment racheté des parts majoritaires de Kufstein FC, un club de football évoluant dans le championnat de 3e division autrichien. Les détails de la transaction n’ont pas été révélés, en raison, apprend-on des nouveaux propriétaires du club, de « l’obligation de réserve » qui entoure les clauses du contrat.

Mais, contacté par Investir au Cameroun, Wilfried de Happi confirme : « nous avons effectivement pris le contrôle total du club. Notre ambition est de monter en première division au cours des trois prochaines années », affirme-t-il. Mais, bien au-delà de la montée en première division autrichienne, le rachat de Kufstein FC par les deux jeunes camerounais est sous-tendu par une politique de promotion des jeunes footballeurs africains, en général, et camerounais, en particulier.

« Notre but est simple : nous n’avons pas mal de jeunes joueurs qui n’ont pas de visibilité. Le club de Kufstein est situé entre Munich, en Allemagne, et des villes comme Saltzbourg (Autriche). On observe que pas mal de clubs de première division en Autriche viennent recruter parmi des clubs de troisième division comme Kufstein FC. C’est donc une belle plateforme pour les joueurs africains, qui pourront venir jouer en Europe et avoir une certaine exposition », explique Wilfried de Happi.

Vitrine de placement des joueurs camerounais

Et ce dernier de poursuivre, sur leurs ambitions pour les jeunes footballeurs camerounais : « ces dernières années, nous avons vu de très bons joueurs qui viennent des championnats régionaux camerounais. Ils ne passent pas à la télévision et ne sont pas suivis. Nous avons pensé qu’il est judicieux qu’ils aient une plateforme pour exposer leurs talents. Avec le club Kufstein FC, nous avons une opportunité pour pouvoir implémenter cela. Cette transaction nous permettra également de prendre des joueurs locaux beaucoup plus jeunes, avant l’âge de transfert. L’idée étant que ces derniers commencent à s’intégrer en Europe. Quand on vient travailler à l’étranger pour la première fois, il y a les barrières de la culture, de la langue, et même de l’alimentation… Bref, il faut un temps d’adaptation. Mais, en prenant un joueur de 15 ans que l’on envoie régulièrement en stage pour deux ou trois mois, il sera plus ou moins prêt dès 18 ans, à affronter ce nouvel environnement ».

Ivo Chi et Wilfried de Happi sont les 2e Camerounais à prendre le contrôle d’un club de football européen. Après Gilbert Kadji, promoteur de la Kadji Sports Academy (KSA), qui a produit de nombreux footballeurs camerounais de renom. Cet investisseur avait notamment contrôlé les actifs du FC Sion, en Suisse, entre 1998 et 2000. « Sur ce registre, le Cameroun est plutôt logé à bien meilleure enseigne que le Nigeria, dont le milliardaire Aliko Dangote rêve toujours de racheter Arsenal, le célèbre club anglais », ironise un passionné de foot.

Check Also

Caf confirms date for Africa Cup of Nations draw in Cameroon

GOAL | The 24 qualified countries for next year’s continental showpiece will learn their fates …