Home / Français / Hausse de 101 milliards FCFA du budget 2020 (Pm)

Hausse de 101 milliards FCFA du budget 2020 (Pm)

APAnews | Le budget du Cameroun devrait s’élever à 4951,7 milliards FCFA en 2020 contre 4850,5 milliards FCFA pour l’exercice qui s’achève, soit une hausse de 101,2 FCFA, selon les propositions contenues dans le Programme économique, financier, social et culturel présenté, vendredi au Parlement, par le Premier ministre Joseph Dion Ngute.

Au plan des priorités pour l’année à venir, les pouvoirs publics annoncent notamment l’accélération des travaux liés à l’organisation du Championnat d’Afrique de football (CHAN) 2020 et de la CAN 2021.

Dans le même esprit, et en dehors de la reconstruction de la Société nationale de raffinage (Sonara), victime d’un grave incendie en fin mai dernier, le gouvernement entend densifier le processus de décentralisation et l’opérationnalisation du statut spécial des régions anglophones du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.

En rapport avec ce dernier aspect, la mise en œuvre dudit statut fait partie des résolutions Grand dialogue national (GDN), tenu du 30 septembre au 4 octobre 2019 dans la capitale, Yaoundé, avec pour objectif principal le retour à la paix dans ces zones en proie, depuis plus de trois ans, à une féroce guerre sécessionniste.

Dans la circulaire programmatique publiée en juin 2019, le président Paul Biya avait indiqué que le prochain budget de l’État camerounais serait élaboré sur la base d’un taux de croissance du produit intérieur brut (PIB) réel de 4,5%, un taux d’inflation inférieur à 3%, un déficit budgétaire global dons compris de 1,5% du PIB et un déficit du compte courant transferts publics inclus de 3,3% du PIB.

Les objectifs budgétaires de 2020 viseront, quant à eux, l’élargissement de l’assiette fiscale par la rationalisation et la maîtrise des régimes fiscaux incitatifs, la sécurisation des recettes, la lutte contre la fraude fiscale et l’évasion fiscale internationale, l’amélioration de l’environnement fiscal et des affaires, la promotion du civisme et de la justice fiscale.

Au plan de la gouvernance, Paul Biya a prescrit au gouvernement la réduction du train de vie de l’État, la mobilisation des recettes non pétrolières, l’amélioration de la planification et la transparence budgétaire, l’amélioration substantielle de la qualité de la dépense publique ainsi que le renforcement du recouvrement des recettes budgétaires.

De même, 2020 devrait être marqué par l’intensification de la lutte contre la corruption et les atteintes à la fortune publique, la poursuite de l’assainissement du fichier solde de l’État, l’accélération de la mise en œuvre du système d’évaluation des performances des agents publics, l’amélioration de la transparence budgétaire, la réduction des délais de paiement, l’amélioration du climat des affaires, entre autres.

On rappelle que le budget 2020 du Cameroun doit prendre en compte les recommandations du Fonds monétaire international (FMI), avec lequel le pays est sous-programme triennal de réformes appuyé par la facilité élargie de crédit (FEC). Lors de sa récente mission de revue, cette institution a constaté que les résultats financiers de l’année en cours étaient confrontés à des difficultés croissantes consécutives à la sécurité, à la mise en œuvre tardive des nouvelles mesures fiscales ainsi qu’aux difficultés financières de la Sonara.

Pour le FMI, les perspectives économiques du Cameroun à moyen terme restent positives, la croissance hors secteur pétrolier devant s’accroître progressivement de 6,0% après trois ans de ralentissement, grâce à l’achèvement des investissements dans les projets d’infrastructures et d’énergie ainsi que la résolution progressive de la crise sécuritaire.

Check Also

Kamto – ‘For the sake of the country I will talk to Biya’

The Africa Report | Two months after his release, opposition leader Maurice Kamto is back …

consequat. sem, felis et, ut venenatis, commodo